Croisières et Voyages
85 paquebots du groupe Carnival vont être équipés de scrubbers

Actualité

85 paquebots du groupe Carnival vont être équipés de scrubbers

Croisières et Voyages

Leader mondial de l’industrie de la croisière, le groupe américain Carnival Corporation annonce que 60% de sa flotte, constituée à ce jour de 102 navires, sera équipée d’ici 2020 de systèmes de lavage des fumées. Cela représente 85 navires selon l’armateur, qui affirme avoir décidé d’amplifier son programme initial portant sur 32 navires. Annonce un peu curieuse puisqu’en 2014, Carnival assurait qu’il allait équiper en scrubbers 70% de sa flotte, et cela dans les trois ans, avec un système permettant de filtrer les particules et de traiter les rejets d’oxyde de soufre (SOx). Seul le montant annoncé de l’investissement demeure le même : 400 millions de dollars.

Initié en 2013, le programme semble donc avoir pris un peu de retard, ce qui n’est pas non plus étonnant vu la complexité que représente sur certains navires l’intégration de tels systèmes. Toujours est-il que le nombre de navires équipés progresse significativement. A ce jour, 17 paquebots de Carnival Cruise Lines en sont dotés, de même que 13 d’Holland America Line, 10 de Princess Cruises, 7 de Costa Cruises, 5 d’AIDA Cruises, 5 de P&O Cruises (dont 1 P&O Australia) et les 3 navires de Cunard.

En parallèle, le groupe poursuit le développement des applications liées au gaz naturel liquéfié. Après l’avitaillement électrique via une barge fonctionnant au GNL dans le port d’Hambourg en 2015, l’AIDAprima, entré en service l’an dernier, est le premier paquebot faisant fonctionner l’un de ses moteurs au GNL durant ses escales, réduisant ainsi non seulement ses émissions de SOx, mais aussi d’oxydes d’azote (NOx), de particules fines et de dioxyde de soufre (CO2).

La prochaine étape sera constituée de nouveaux paquebots fonctionnant intégralement au GNL. Sept géants de plus de 180.000 GT et 2500 cabines dotés de cette technologie ont pour le moment été commandés pour AIDA, Costa, CCL et P&O. La construction du premier a débuté la semaine dernière chez Meyer Werft à Papenburg. Ces navires seront livrés par ce chantier allemand mais aussi sa filiale finlandaise de Turku entre la fin 2018 et 2022.

Carnival | Toute l'actualité du leader mondial de la croisière