Marine Marchande

Actualité

A2V: Le crew-boat ultra-rapide Clémentine passe tous les tests en mer

Marine Marchande

40 nœuds ! Le premier navire rapide à portance aérodynamique commandé à la société rochelaise A2V vient de passer tous les tests règlementaires des Affaires maritimes et du Bureau Veritas. Baptisé Clémentine, ce navire est le premier A2V-25-CB, une vedette de transport de personnel de 15.5 mètres. Il est destiné à la compagnie Peschaud pour ses activités de servitude de sites pétroliers en Afrique de l’Ouest. D’une capacité de 25 passagers, ce crew boat offre donc une vitesse de service de 40 nœuds et 600 km d’autonomie. Le tout en étant propulsé uniquement par deux moteurs Scania, représentant une puissance de 600 chevaux.

 

Vidéo des tests en mer du Clémentine (© A2V)

 

Poste de commandes de Clémentine (© A2V)

(© F. BOYADJIAN)

(© F. BOYADJIAN)

La motorisation Scania affiche une puissance de 600 chevaux (© F. BOYADJIAN)

(© F. BOYADJIAN)

(© F. BOYADJIAN)

(© BRESCHI - A2V)

 

Le concept d'A2V, imaginé en 2012 par des ingénieurs issus de l'Ecole Centrale de Nantes, repose sur le transfert progressif du poids du bateau de l’eau vers l’air grâce au phénomène de portance. Plus le bateau crée sa propre vitesse, plus le phénomène de portance s’amplifie, le soulageant de son poids et lui permettant donc de consommer moins. « La forme des coques doit permettre de fonctionner quelle que soit la vitesse : il doit y avoir un maximum de portance même à vitesse réduite », souligne Lionel Huetz, directeur général d'A2V. L’aérodynamique et l’hydrodynamique doivent se conjuguer et fonctionner ensemble. « Tout en restant un bateau, qui soit compact, simple, fiable et robuste. Sans électronique ou choses compliquées à mettre en œuvre pour l’équipage ». Pour résoudre cette équation, les ingénieurs ont imaginé un modèle reposant sur la stabilité passive. Après les calculs et la simulation, ils ont décidé de construire un prototype de 10.5 mètres pour valider toutes les mesures et présenter le concept aux futurs clients. A2V a également bénéficié du soutien de l'ADEME dans le cadre du programme navire du futur.

Après la validation des tests du prototype , la société a enregistré deux commandes : le Clémentine et une vedette « shuttle » de luxe, pour la société Proyachting, basée à Evian. D’une longueur de 11.5 mètres et d’une capacité de 12 passagers, elle croisera sur le lac Léman où elle desservira, à une vitesse de service de 50 nœuds, l’aéroport, les infrastructures hôtelières ainsi que le casino et les golfs.

 

Vue du futur shuttle (© A2V)