Construction Navale
ABB construit un câblier pour sa propre flotte

Actualité

ABB construit un câblier pour sa propre flotte

Construction Navale

Un câblier neuf pour ABB, construit par … ABB. « C’est une première et ce sera fait à quelques centaines de mètres d’ici, aux chantiers Kleven, de l’autre côté du fjord», explique Joar Gjerde, vice-président d’ABB Norvège, depuis le siège de la compagnie à Ulsteinvik.

Le navire, 140 mètres de long pour 29.6 mètres de large et 11 de tirant d’eau, est présenté par le groupe helvético-suédois comme « le plus moderne au monde ». Destiné à la filiale spécialisée dans le câblage à haut voltage (ABB High Voltage Cables basé à Karlskrona en Suède), il est aussi un concentré des innovations navales développées par les différentes branches du groupe et orchestrées par ABB Total Integrated Solutions.

 

(ABB)

(ABB)

 

Un design inspiré de l’offshore

« Ici, à Ulsteinvik, nous avons une grande expertise dans les bateaux offshore. Nous avons donc travaillé à l’adaptation d’un design déjà éprouvé dans ce secteur, développé par Salt Ship Design pour un bateau de construction offshore, à la mission d’un câblier », détaille Joar Gjerde. Le SALT 302 CLV s’inspire largement du design de l’Edda Freya, récemment lancé par Kleven.

Le bateau, qui entrera en flotte en 2017, sera multifonction : pose de câble à courant continu, alternatif, de fibres optiques, mais également de la construction subsea ou de la mise en œuvre de ROV. Il sera équipé de deux carrousels : un de 7000 tonnes sur le pont et un autre de 4500 tonnes en cale.

(ABB)

(ABB)

 

Un bateau très « électrique »

Il sera, évidemment, doté d’une propulsion diesel-électrique avec un seul circuit en courant continu qui servira les deux azipods C2980 L- R1800 E2. Pour optimiser la production des six groupes électrogènes, le circuit électrique sera connecté à un parc de batteries VL30 PFe chargeant à 250kW, de l’équipementier français Saft. Cette énergie permettra de « lisser » l’énergie produite et de fournir des appoints en cas de pics de consommation.

Le futur câblier sera également équipé du système de monitoring Octopus, développé par Amarcon (depuis intégré au sein d’ABB) et d’un DP3. Il disposera d’un câblage de connexion à terre de 11 kV.

Divers marine marchande