Marine Marchande
Abeille Bourbon : Renforcement de l'étrave lors d'un passage au bassin

Actualité

Abeille Bourbon : Renforcement de l'étrave lors d'un passage au bassin

Marine Marchande

BOURBON va profiter de l'arrêt technique programmé de l'Abeille Bourbon pour achever les travaux de renforcement de la partie haute de son étrave. A partir du 2 octobre, le navire sera en cale sèche chez Sobrena, à Brest, pour son premier grand carénage depuis sa mise en service, il y a un peu plus de deux ans. En dehors des traditionnelles visites et révisions, des serres horizontales seront mises en place sur le haut de la proue. Elles viendront compléter les membrures verticales posées en octobre 2005. La structure croisée qui en résultera doit permettre d'assurer une parfaite tenue de l'étrave du RIAS dans les conditions les plus extrêmes : « Nous avons constaté des déformations au neuvage mais à aucun moment le bateau n'a été techniquement en dessous des normes. C'est un phénomène connu sur les navires qui évoluent à grande vitesse dans des mers formées et qui sont donc soumis à de très fortes contraintes. Même sans les nouveaux renforts, l'étrave est d'ores et déjà au-delà des normes des sociétés de classification. Il s'agit donc plus d'une amélioration que d'une réparation et logiquement, il n'y aura pas d'autre intervention », explique-t-on chez BOURBON, où on dément, en revanche, tout problème de structure sur le bulbe d'étrave.

La Languedoc dans le Finistère pendant cinq semaines

Suite à la mise en place des premiers renforts en octobre 2005, la compagnie n'avait pas entrepris immédiatement la pose de membrures horizontales : « Il s'agissait d'une étape intermédiaire et comme il n'y avait pas de risque et aucune urgence, nous avons préféré ne pas immobiliser le bateau et attendre son premier arrêt technique pour apporter le renforcement définitif et final ». Durant les cinq semaines que dureront l'arrêt technique de la Bourbon, l'Abeille Languedoc prendra sa garde dans le Finistère. Depuis le renforcement des moyens d'intervention de l'Etat en mer et la livraison des Bourbon et Liberté, la Languedoc a quitté Cherbourg pour La Rochelle. Afin d'assurer son contrat de prestation avec la Marine nationale, BOURBON positionnera un autre remorqueur en Charente-Maritime, le Rhesos.
Affrété par la Marine nationale, l'Abeille Bourbon a été conçue pour remorquer les plus gros navires de commerce actuellement en service. Avec son sistership, la Liberté, basée à Cherbourg, elle a notamment assuré en janvier dernier la mise en sécurité du porte-conteneurs MSC Napoli, en perdition au large de la Bretagne.

BOURBON