Défense
Abeille Flandre et Languedoc : le calvaire du renouvellement

Actualité

Abeille Flandre et Languedoc : le calvaire du renouvellement

Défense

27 mois. Cela fait plus de deux ans que la procédure de remplacement des remorqueurs d’intervention, d’assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Flandre et Abeille Languedoc a été lancée par le ministère des Armées, en novembre 2017. Ces unités neuves auraient dû entrer en opération à partir de juillet 2020. C’est-à-dire cet été. Désormais, on sait que ces nouveaux bateaux ne pourront arriver qu'en 2022. Au plus tôt. Ce qui pose, évidemment, la question de la protection du littoral : les Abeille Flandre et Abeille Languedoc sont méticuleusement entretenues mais elles entrent dans leur 42ème année. Et elles vont sans doute devoir « tenir » encore trois ans, voire trois ans et demi.

Que se passe-t-il donc avec ce marché public qui traîne quasi caricaturalement en longueur alors qu’il concerne simplement deux bateaux et une mission de service public primordiale ? Il est mal né sans doute. Et il est désormais purement et simplement annulé par le tribunal administratif de Rennes.

Annulation et recours

Retour sur les derniers rebondissements de cette procédure. Suite au premier appel d’offres de novembre 2017, les dossiers de candidature sont déposés début 2018. On le sait, les deux principaux candidats sont les Abeilles,

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française