Croisières et Voyages
Accident du MSC Fantasia : Le port de Palma reconnait sa responsabilité

Actualité

Accident du MSC Fantasia : Le port de Palma reconnait sa responsabilité

Croisières et Voyages

Après la rupture des amarres qui a provoqué, jeudi dernier, la chute de la passerelle d'accès au MSC Fantasia, il semble que les équipements du quai de Palma de Majorque, où le paquebot était en escale, soient en cause. Seuls deux lignes d'amarrage retenaient le grand navire, alors que celui-ci, offrant une grande prise au vent, subissait les assauts de rafales dépassant 100 km/h. C'est l'une de ces rafales qui a provoqué la rupture de la première amarre puis, quelques secondes plus tard, de la seconde. Si l'on en croit les vidéos de l'accident, les amarres étaient pour partie attachées à des anneaux, procédure assez surprenante pour maintenir, dans ces conditions, un géant de 333 mètres et 133.500 tonneaux. La première attache (une bitte) a été littéralement arrachée du quai, alors que les images montrent que, sur la seconde, un anneau semble avoir lâché et a été projeté sur la proue du paquebot.
L'enquête devra déterminer si les équipements du quai espagnol étaient suffisants et adaptés au maintien, par fort vent, d'un grand navire de croisière. Mais les autorités portuaires de Palma ont, d'ores et déjà, reconnu leur responsabilité. « L'incident est arrivé le jeudi 5 mars dans le port de Palma de Majorque pour des raisons indépendantes du contrôle de MSC Croisières. Les autorités portuaires locales ont confirmé leur responsabilité dans l'accident », précise MSC Croisières.

L'équipage félicité pour avoir sauvé à un passager

La rupture des amarres a provoqué la chute de la passerelle d'accès au Fantasia. Un passager italien de 80 ans, tombé à l'eau, a été gravement blessé. L'homme est actuellement en observation, à l'hôpital de Palma. Gravement blessé mais aujourd'hui dans un état stable, il ne doit probablement sa survie qu'à l'intervention de quatre membres d'équipage du Fantasia. Les marins se sont immédiatement précipités pour sauver le passager. Ces quatre hommes illustrent la diversité des métiers et des origines dans les équipages de navires de croisière. Caso Salvatore, chef d'équipe italien, est âgé de 52 ans. Naim Samsudin, un pompier de 37 ans, est de nationalité indonésienne. A également porté secours à la victime Andrian O Williams, un Malgache membre de l'équipe de nettoyage et lui aussi âgé de 37 ans. Enfin, il y avait Faamoe Lalopua, un matelot polynésien de 29 ans, originaire de Samoa. Leur acte de bravoure a été salué par les autorités espagnoles et MSC Croisières. « Je suis rassuré de savoir que notre passager a retrouvé un état stable ; nous lui souhaitons un prompt rétablissement. Je suis extrêmement fier de nos quatre membres d'équipage qui n'ont pas hésité à plonger à la mer pour aider notre passager. Leur action immédiate manifeste notre éthique de travail et les valeurs de générosité et de partage de MSC Croisières. Je voudrais les remercier pour leur réactivité et leur courage », a déclaré le PDG de la compagnie, Pierfrancesco Vago.

MSC Cruises | Toute l'actualité de la compagnie de croisière et de ses paquebots