Défense
Accord franco-italien sur l'Aster Block 1 NT

Actualité

Accord franco-italien sur l'Aster Block 1 NT

Défense

Les ministres de la Défense Jean-Yves Le Drian et Roberta Pinotti ont signé hier à Paris un accord de coopération permettant à l’Italie de rejoindre le programme de développement du missile Aster Block 1 NT, lancé par la France en décembre dernier.

Il s’agit de moderniser cette arme, en service dans les armées française et italienne, et de renforcer ses capacités dans le domaine de la défense anti-missile balistique.

En plus des batteries terrestres mises en œuvre notamment par l’armée de l’Air française et l’armée de terre italienne, l’Aster Block 1 NT intéresse aussi les marines des deux pays, dont les bâtiments pourraient ainsi contribuer efficacement à la DAMB. L’Italie a déjà indiqué qu’elle envisageait d’adopter ce missile sur ses nouvelles frégates. Une option que les Français pourraient eux aussi envisager pour leurs futures frégates de taille intermédiaire (FTI), le radar Sea Fire 500 à faces planes dont elles seront probablement dotées étant dès l’origine imaginé pour pouvoir servir à la lutte contre les missiles balistiques. Par ailleurs, lors du sommet franco-britannique d’Amiens, le 2 mars, le Royaume-Uni a annoncé qu’il envisageait d’équiper avec l’Aster Block 1 NT les destroyers du type 45 de la Royal Navy. Des bâtiments dont on rappellera qu’ils sont très voisins des frégates franco-italiennes du type Horizon, le développement du système d’armes, basé sur l’emploi d’Aster 15 et Aster 30, ayant été mené en commun par les trois pays. 

 

Destroyer britannique du type 45 (© ROYAL NAVY)

Destroyer britannique du type 45 (© ROYAL NAVY)

 

MBDA Marine nationale