Vie Portuaire
Adoption du projet stratégique du Port du Havre

Actualité

Adoption du projet stratégique du Port du Havre

Vie Portuaire

Le projet stratégique du Grand Port Maritime du Havre a été adopté le 9 avril 2009 par le Conseil de Surveillance. L'analyse des trafics actuels et de leurs perspectives a permis au GPMH de déterminer les efforts particuliers à réaliser sur le trafic de conteneurs, de produits énergétiques et roulier. Les conteneurs constituent l'axe de développement réaffirmé. Dans un contexte très concurrentiel et qui reste prometteur malgré la conjoncture actuelle, le port du Havre a pour ambition de doubler le trafic de conteneurs (6 millions de conteneurs Equivalents Vingt Pieds - EVP - en 2020) et de porter sa part de marché dans le range nord européen à 9% en 2015. Cela passe en particulier par le développement d'une capacité d'accueil modernisée de 6 millions de conteneurs d'EVP en 2015 (modernisation des terminaux du Port Rapide Aval et achèvement de Port 2000) et par une augmentation de la part des transports massifiés ferroviaires, fluviaux et par cabotage pour élargir l'hinterland du Havre (objectif de 3,6 MEVP en 2020 dont 25% traités par les modes massifiés). Pour atteindre cet objectif, il est prévu de mettre en place, par étapes et en partenariat, un système industriel de massification permettant de regrouper les flux ferroviaires et fluviaux à destination des terminaux. Le chantier multimodal - dont la mise en service de la 1ère phase devrait intervenir à l'horizon 2012 - en constitue un élément important.

Au total, l'ensemble des investissements prévus par le GPMH sur la période 2009/13 représentent près de 700 millions d'euros. Sur la base d'hypothèses de trafic, financières et sociales, le GPMH a identifié un scénario central permettant de garantir les équilibres financiers à court, moyen et long termes.
La mise en oeuvre locale de la réforme portuaire en ce qui concerne l'outillage et la manutention constitue un axe de travail important pour la période à venir. A ce stade, le GPMH a d'ores et déjà dessiné le périmètre des terminaux (activités conteneurs, vracs solides et passagers), aussi bien du point de vue de la cession des outillages, du détachement de personnels de conduite que du domanial.
L'organisation générale de la maintenance devrait se faire différemment selon qu'il s'agit d'outillages de quai (détachement de personnels auprès des opérateurs de terminaux et dans une filiale) ou d'ouvrages mobiles (GPMH). La mise au point va se poursuivre dans des discussions en gré à gré avec les opérateurs et les organisations syndicales jusqu'au début de l'été.

Le GPMH affirme qu'il est particulièrement attentif à l'impact de la réforme portuaire sur ses personnels, qu'ils soient directement ou indirectement concernés par la loi du 4 juillet 2008. C'est au terme de la concertation avec les opérateurs que l'on connaîtra leurs besoins précis en terme d'effectifs. L'adaptation des missions et le nouveau périmètre de l'établissement peuvent conduire à des évolutions dans les autres Services et Directions du GPMH. Dans ce cadre, il est prévu un plan exceptionnel de formation et un accompagnement individuel de chacun des salariés concernés. Pour mémoire, les mesures sociales d'accompagnement, prévues au titre de l'accord cadre national du 30 octobre 2008 (rendu obligatoire par décret n°2008-1240 du 28 novembre 2008), garantissent les emplois et la rémunération des salariés du GPMH, qu'ils soient détachés auprès d'un opérateur de terminal ou qu'ils demeurent au sein du GPMH.
Le projet stratégique est aussi l'occasion pour le Grand Port Maritime du Havre de mettre en place une nouvelle dynamique au niveau interne, local et régional mais aussi d'affirmer la vocation des territoires et une politique de développement durable dans l'Estuaire de la Seine partagée avec le Grand Port Maritime de Rouen.