Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Aéronautique navale : Fermeture de l'ETAN de Toussus-le-Noble

Défense

Il y a quelques jours, notre confrère Jean-Marc Tanguy (*) annonçait la fermeture de l'établissement technique de l'aéronautique navale de Toussus-le-Noble, près de Paris. Implantée depuis 1947 sur le site, la marine aura définitivement plié bagage d'ici l'été 2011. L'ETAN abritait le Centre International de Gestion des Matériels Atlantic (CIGMA), qui assurait depuis près de 40 ans le soutien logistique des avions de patrouille maritime Bréguet Atlantic au profit des nations européennes utilisatrices. Le programme Maritime Patrol Aircraft (MPA) avait été lancé à la fin des années 50 au sein de l'OTAN, afin de contrer la menace sous-marine soviétique. Le 21 octobre 1958, le choix se porte sur le projet français Bréguet 1150. Outre les industriels tricolores, à commencer par Bréguet et Sud Aviation, la réalisation des avions va impliquer des sociétés allemandes, belges, italiennes et néerlandaises. Les industriels fondent, sous la direction de Bréguet (aujourd'hui Dassault Aviation), la Société Européenne de Construction du Bréguet Atlantic (SECBAT), qui devient le contractant principal du programme.

Alors que le premier vol du prototype Atlantic 01 intervient en octobre 1961, les deux premiers appareils de série sont remis en décembre 1965 à la France et à l'Allemagne. Cet évènement marque le début de la phase d'exploitation de l'avion de patrouille maritime BR 1150 de l'OTAN. De décembre 1965 à juillet 1974 (date de livraison du dernier appareil), 87 avions BR 1150 Atlantic et 4 prototypes sont produits. A l'heure où les programmes européens font couler beaucoup d'encre, on notera que le programme Atlantic fut non seulement mené dans les temps, mais se traduira par un coût inférieur de 6% à la facture initialement prévu.

Afin d'assurer le soutien de la flotte d'avion mise en oeuvre par les différentes nations participant au programme, il est décidé en avril 1965 de confier le soutien logistique des Atlantic au CIGMA, qui débuta ses activités le 1er août 1965. Après le retrait du service des Atlantic de la Marine nationale, remplacés à partir de 1989 par les Atlantique 2, de conception purement nationale, l'établissement a poursuivi ses activités au profit des autres pays. L'Allemagne a décidé de retirer du service cette année ses derniers Atlantic, l'Italie devant en faire de même dans les deux ans.
Fermant de facto avec la fin du BR 1150, l'établissement de Toussus-le-Noble fait, avec Dugny et surtout Nîmes-Garons, partie des trois sites de l'aéronautique navale fermés d'ici 2011 dans le cadre de la réorganisation du ministère de la Défense.
_________________________________________________

(*) Voir le blog Le Mamouth de Jean-Marc Tanguy

Aéronavale