Défense
Aéronautique navale : la 22S va disparaitre, la 32F réactivée
ABONNÉS

Actualité

Aéronautique navale : la 22S va disparaitre, la 32F réactivée

Défense

La composante hélicoptères de la Marine nationale va vivre d’importants changements dans les mois qui viennent, a appris la rédaction de Mer et Marine. Tout va commencer avec le retrait du service, cet été, des derniers Lynx de l’aéronautique navale française. Il n’en restait plus que 10 en ligne fin 2019, 9 étant affectés à la flottille 34F basée à Lanvéoc-Poulmic et un autre au CEPA/10S. Jusqu’au dernier moment, ils continueront de voler et à embarquer sur les deux ultimes frégates anti-sous-marines du type F70 ASM, les La Motte-Picquet et Latouche-Tréville, dont le retrait du service est à ce stade programmé d’ici l’été pour la première et en 2022 pour la seconde.

Le renouvellement des Lynx sera achevé en 2021 avec la livraison des 4 derniers Caïman Marine (version française du NH90 NFH), dont 23 sont actuellement opérés dans les flottilles 31F (Hyères) et 33F (Lanvéoc) sur les 27 commandés. Quant au CEPA/10S, après le retrait des Lynx, il n'aura plus de machine attitrée.

Mais le principal changement à venir découle de la fin des

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française