Défense
Aéronavale : Le remplaçant du Super Etendard livré par Dassault Aviation

Actualité

Aéronavale : Le remplaçant du Super Etendard livré par Dassault Aviation

Défense

Vendredi dernier, la Marine nationale a réceptionné son premier Rafale au standard F 2. L’appareil, construit par l’usine Dassault Aviation de Mérignac (Gironde), va suivre une phase d’expérimentation de deux ans, avec l’armée de l’Air, sur la base aérienne de Mont de Marsan (Landes). Il ne sera donc pas immédiatement opérationnel sur le Charles de Gaulle, qui disposera, pendant encore quelques années, des Super Etendard des flottilles 11 F et 17 F, basées à Landivisiau (Finistère). 54 avions de ce type ont été modernisés dans les années 90 pour leur permettre de voler jusqu’en 2010 – 2013. Par rapport aux 10 intercepteurs Rafale F1, dont dispose actuellement l’aéronavale, le standard F2 peut également assurer des missions d’assaut air/sol. Capable d’emporter des missiles AS 30 Laser, Scalp et AASM, sa masse est plus importante, passant de 14 à 19 tonnes. A partir de 2009, une troisième version doit intégrer l’aéronavale. Totalement polyvalent, doté des missiles antinavire Exocet AM 39 et nucléaire ASMP-A, le Rafale F 3 aura une masse de 21 tonnes. La livraison des 35 appareils à ce standard s’échelonnera jusqu’en 2016. A cette date, la Marine alignera 60 Rafale, constituant les groupes aériens du porte-avions nucléaire Charles de Gaulle et du PA2, dont la mise en service est prévue en 2015.
___________________________________________

Voir la fiche technique du Charles de Gaulle

Voir la fiche technique du PA2


Marine nationale Aéronavale