Défense
Afghanistan : La flotte japonaise contrainte de se retirer

Actualité

Afghanistan : La flotte japonaise contrainte de se retirer

Défense

Pour la première fois depuis le lancement de l'opération Enduring Freedom en Afghanistan, en 2001, la flotte japonaise ne participe plus à la lutte contre le terrorisme au nord de l'océan Indien. Faute d'avoir fait passer au parlement une nouvelle loi autorisant le déploiement de la marine, le gouvernement japonais a été contraint de rappeler la semaine dernière les unités présentes au nord de l'océan Indien. Le destroyer Kirisame et le pétroler ravitailleur Tokiwa ont reçu l'ordre de retourner à leur base. L'opposition au gouvernement, qui a repris cet été la majorité au Sénat, dénonce un détournement de l'aide apportée par la flotte nippone au profit des forces américaines opérant en Irak. Face à cette situation, le premier ministre Fukuda souhaite faire passer une nouvelle loi permettant le retour de la marine dans cette région du monde. Ces forces n'assureraient, toutefois, que le ravitaillement des navires directement impliqués dans la lutte contre le terrorisme.