Vie Portuaire
Air PACA et Qualitair Corse renforcent l’étude des émissions polluantes

Focus

Air PACA et Qualitair Corse renforcent l’étude des émissions polluantes

Vie Portuaire
Marine Marchande
Croisières et Voyages

A Marseille et Nice, mais aussi dans l’île de Beauté, Air PACA et Qualitair Corse, organismes indépendants de surveillance de la qualité de l’air, vont renforcer leur action en matière d’étude des effets des activités maritimes sur les villes portuaires. Au moment où les polémiques commencent à enfler autour des émissions polluantes générées par les navires, avec sous-jacent leur impact potentiel en termes de santé publique, on constate en effet un manque d’études scientifiques précises. « Nous avons déjà mené des études mais nous avons besoin de données plus fines pour disposer d’une situation objective et sortir du flou dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. Nous voulons mener cette démarche avec tous les acteurs concernés afin de créer une dynamique. Il s’agit d’apporter notre expertise pour établir une situation et identifier des champs d’action, tout en accompagnant via des modélisations les actions qui sont ou seront mises en place pour améliorer la qualité de l’air. Mieux tracer l’impact de la combustion des carburants marins, avec des éléments quantitatifs et objectifs, c’est mieux répondre à la question sanitaire et nous avons pour objectif d’apporter un éclairage qui permettra aux acteurs de prendre des décisions en connaissance de cause », explique Dominique Robin, directeur d’Air PACA.

Le maritime n’est pas la principale source de pollution…

Selon l’organisme, le trafic portuaire représenterait désormais, pour le territoire de la ville de Nice, 10% des émissions d’oxydes d’azote (NOx), la moitié des émissions de dioxyde de soufre (SOx) et 5% des émissions de particules fines (PM10). Pour Toulon (hors activité militaire), elles sont de 15% pour les NOx, les trois quarts pour les SOx et 7% pour les particules fines. Sur la commune de Marseille, un tiers des rejets de NOx, trois quarts des émissions SOx et 13% des PM10 proviennent de l’activité maritime. Il s’agit là d’évaluations de ce que rejettent les cheminées des navires et bien entendu, à l’instar de la diminution des taux entre une prise de mesure à la sortie du pot d’échappement d’une voiture et celle réalisée un peu plus loin, la concentration de polluants, dilués dans l’air, diminue avec l’éloignement des sources émettrices. De ce fait, Air PACA estime par exemple que, globalement, la contribution du trafic portuaire aux niveaux de pollution en centre-ville de Marseille (avec des mesures permanentes à la station Cinq-Avenues), ne se situe qu’entre 5 et 10%.

Port de Marseille Port de Nice Port d'Ajaccio