Marine Marchande
Airbus renforce sa logistique maritime vers les Etats-Unis

Actualité

Airbus renforce sa logistique maritime vers les Etats-Unis

Marine Marchande

La nouvelle usine d’Airbus a ouvert le 14 septembre à Mobile, dans l’Etat américain de l’Alabama. Placée sur les terres de son principal concurrent, Boeing, la nouvelle infrastructure a d’ores et déjà démarré la production d’appareils de la famille A320, dont les six composants, « sous-avions » dans le langage de l’avionneur, sont produits dans ses douze usines européennes.

Un hub à Hambourg

« Pour Mobile, nous allons fonctionner sur le même principe que Tianjin, notre usine chinoise ouverte en 2008 », précise-t-on chez Airbus. « Les sous-avions sont conditionnés et conteneurisés dans nos usines européennes puis regroupés vers notre hub d’Hambourg. De là, ils sont embarqués sur un navire conventionnel pour être déchargés vers Mobile ». Les pièces d’Airbus sont transportées sur une ligne commerciale régulière : « par voyage, nous embarquons un avion complet ou certains composants de deux avions, en fonction de la cadence de la ligne de production à Mobile ». Deux à quatre transports mensuels seront ainsi planifiés pour alimenter la chaîne américaine.

 

argement des premières pièces destinées à l'usine de Mobile (AIRBUS)

Chargement des premières pièces destinées à l'usine de Mobile (AIRBUS)

(AIRBUS)

(AIRBUS)

(AIRBUS)

(AIRBUS)

 

Des lignes roulières régulières et un nouveau Beluga

« Nous avons livré les premiers sous-avions en juin dernier pour l’assemblage des deux premiers A321 qui sortiront au printemps 2016. La cadence de la production va progressivement augmenter pour atteindre quatre avions par mois fin 2017 ». Contrairement à la production de l’A380, qui nécessite une logistique et un transport dédié en raison de la taille de ses pièces, les composants de l’A320 peuvent voyager sur des navires classiques.

Face à une production qui a été multipliée par dix en 10 ans, le groupe Airbus renforce l’ensemble de ses segments logistiques entre les différents sites européens, y compris le mode aérien, actuellement assuré par les avions Beluga. « Nous avons lancé le programme Beluga XL, des avions de transports basés sur des A330, qui vont nous permettre de transporter davantage de pièces. A partir de 2017, ils vont progressivement remplacer les Beluga actuels et assurer les objectifs de notre programme Fly 10.000, à savoir 10.000 heures de vol annuels ».

 

Le futur Beluga XL (AIRBUS)

Le futur Beluga XL (AIRBUS)

Airbus