Marine Marchande
Airbus : Socatra cherche à réemployer ses barges

Actualité

Airbus : Socatra cherche à réemployer ses barges

Marine Marchande

Le groupe bordelais Socatra cherche des opportunités de réemploi pour ses barges dédiées au transport des pièces de l'Airbus A380. Le 14 février, l'avionneur européen a annoncé la fin de la production de l'A380 pour 2021, faute de nouvelles commandes, ce qui doit entraîner l'arrêt de la chaîne logistique créée pour cet avion hors normes.

« On travaille effectivement sur la reconversion et le réemploi de ces outillages » (barges et station de transfert), indique-t-on à Socatra, sans vouloir donner plus de précisions. « C'est assez concret, mais comme il y a plusieurs possibilités on ne veut pas en favoriser une par rapport à l'autre ».

Trop grosses pour être transportées par Beluga, certaines pièces de l'A380 ont nécessité de mettre en place une logistique maritime pour les acheminer entre les sites de production et la ligne d'assemblage. LDA achemine à bord des Ville de Bordeaux, Ciudad de Cadiz et City of Hamburg, les tronçons et pièces venant d'Hambourg (Allemagne), Mostyn (Royaume-Uni), Cadix (Espagne) et Nantes Saint-Nazaire jusqu'à Pauillac. Là, elles sont transbordées, via la station de transfert Gironde II (un ponton flottant de 155.6 mètres de long pour 35 mètres de large), sur les barges Breuil et Brion (75 mètres de long pour 13.5 mètres de large), appartenant à Socatra, qui les transportent jusqu'à Langon. Elles finissent leur trajet par voie routière, jusqu'à Toulouse.

La Gironde II lors d'un arrêt technique à Brest. © MICHEL FLOCH

La Gironde II lors d'un arrêt technique à Brest. © MICHEL FLOCH