Construction Navale
Aker Yards externalise la logistique du chantier de Saint-Nazaire

Actualité

Aker Yards externalise la logistique du chantier de Saint-Nazaire

Construction Navale

Une réduction de 15 à 20% du budget alloué chaque année à la logistique. C'est l'économie que souhaitent réaliser les ex-Chantiers de l'Atlantique en globalisant l'ensemble des marchés liés à cette activité. En décembre, les sociétés Daher, Altéad et Idéa Logistique ont remporté l'appel d'offres lancé, en ce sens, par Aker Yards France. Suivant la même logique que les contrats « clé en main » adoptés pour la construction des paquebots, le constructeur a voulu regrouper ses différents prestataires afin de bénéficier d'une offre globale et plus compétitive. Il s'agissait, également, d'éviter la dilution des responsabilités en confiant la logistique à un seul et même sous-traitant. Daher, Altéad et Idéa Logistique, spécialisées dans la réception en magasins, le stockage et les moyens de levage pour l'embarquement à bord des navires, se sont donc regroupés au sein de Dia Logistic pour remporter le contrat. « Il s'agit de condenser les prestations logistiques pour ne plus avoir qu'un niveau unique de responsabilité. Ce regroupement doit permettre d'éviter les ruptures de responsabilité aux interfaces, mais aussi d'optimiser les prestations et d'anticiper les besoins », explique Laurent Gobinet, directeur Achats et Logistique d'Aker Yards France. Cette décision fait suite au lancement de Cap Excellence. Ce programme vise, selon Aker Yards, à favoriser la mise en place d'une organisation collective pour une plus grande maîtrise des processus par fonctions des navires.
Or, Saint-Nazaire travaille déjà sur cinq paquebots et doit débuter prochainement la construction d'un sixième navire de croisière. Dans ces conditions, le nouveau dispositif en matière de logistique doit permettre d'optimiser l'organisation du chantier en période de flux tendus, l'outil industriel devant tourner à plein régime avant la fin de l'année. « Dans le passé, nous avions constaté qu'il n'y avait pas forcément de communication entre les prestataires. Du coup, ils avaient parfois du mal à gérer les montées en charge et nous nous retrouvions avec des problèmes de saturation des moyens. Aujourd'hui, avec un marché global, ils peuvent mieux gérer et planifier l'activité », souligne Laurent Gobinet.
Les prestations de logistique représentent un investissement annuel d'une douzaine de millions d'euros pour Aker Yards.

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire