Marine Marchande

Actualité

Alcatel Lucent pourrait se séparer de son activité câblière

Le groupe franco-américain Alcatel Lucent est actuellement en grande difficulté. Après un troisième trimestre qui voit une perte nette de 146 millions d'euros, la direction a annoncé la suppression de 5490 postes, dont 1430 en France. Elle envisage également la cession d'actifs non stratégiques pour renflouer une partie de la dette du groupe. Parmi eux se trouve notamment la division des câbles sous-marins. Celle-ci, dédiée à la fabrication, l'installation et la maintenance des câbles sous-marins, emploie actuellement 800 personnes en France. Elle dispose également d'une flotte de navires câbliers. Via Alda, sa filiale commune avec Louis Dreyfus Armateurs, elle est notamment copropriétaire des Ile de Ré, Ile de Bréhat, Ile de Batz et Ile de Sein, battant tous pavillon français. LDA a également en gestion deux navires d'Alcatel Lucent: les Lodbrog et Peter Faber.

Le groupe français Nexans, spécialiste câblier, et l'italien Prymian seraient intéressés par une éventuelle reprise.

Louis Dreyfus Armateurs