Construction Navale
Allais se diversifie dans la pêche

Actualité

Allais se diversifie dans la pêche

Construction Navale
Pêche

« Nous souhaitons renouveler avec la pêche la grande aventure que nous avons connue avec les Surfers ». En dévoilant ses premiers modèles de chalutiers, François Allais affiche clairement ses ambitions. Avec le plein soutien du groupe Efinor, qui a repris son chantier en septembre dernier (voir notre article), l’architecte poursuit avec son équipe la stratégie de diversification de l'entreprise qui porte toujours son nom.

Fort besoin de renouvellement de la flottille

Après les patrouilleurs, vedettes et intercepteurs destinés aux marines et forces de sécurité, dont une gamme complète a été dévoilée au dernier salon Euronaval, les Chantiers Allais créent la surprise en se lançant cette fois dans la pêche. Avec, donc, la même philosophie que celle qui a prévalu au début des années 80 lorsque le constructeur a débuté la réalisation de crew boats pour Surf puis Bourbon. Une véritable success story qui a vu quelques 320 unités produites en trois décennies. « La pêche est pour nous un secteur d’avenir car la flottille est vielle et il y a un besoin important de renouvellement. Nous pensons dans cette perspective avoir des solutions intéressantes à proposer et nous adoptons la même attitude que lorsque nous avons commencé à parler avec Surf des crew boats pour arriver à un produit complètement abouti. Le chantier se positionne aujourd'hui dans l’écoute des pêcheurs, puisque c’est leur outil de travail, et nous prenons en compte les spécificités de chaque métier de la pêche afin de répondre au besoin ».  

 

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

Deux premiers modèles de moins de 16 mètres

Pour cela, Allais présente une première gamme de petits chalutiers, avec deux modèles principaux servant de base aux échanges avec les pêcheurs. Il y a là le SeaTrawler 1500, long de 14.95 mètres pour une largeur de 6.4 mètres, avec une puissance moteur de l’ordre de 400 cv, une hélice en tuyère et une vitesse de 10 nœuds pour un déplacement de 80 tonnes en charge. Doté d’une cale à poissons de 30m3, il offre une capacité de 850 caisses standard Euromed. L’autre modèle, le SeaTrawler 1600, mesure 15.95 mètres pour une largeur de 6.6 mètres (90 tonnes de déplacement), sa capacité atteignant près de 1000 caisses pour une cale de 35 m3. Les deux chalutiers sont conçus pour être mis en œuvre par quatre marins.

« Ces premiers design montrent notre approche, ce sont des modèles fondamentaux à partir desquels nous discutons avec les pêcheurs », souligne François Allais. Ils seront donc amenés à évoluer en fonction des études réalisées suite aux discussions déjà engagées avec plusieurs prospects.

Superstructure sur plots élastiques

C’est pourquoi le constructeur normand ne souhaite pas encore trop entrer dans les détails, si ce n’est rappeler les grands principes généraux qui guident aujourd’hui les chantiers : concevoir des bateaux robustes, plus économes, optimisés pour mieux valoriser la pêche, offrant une sécurité et un confort améliorés et bénéficiant de réserves pour des évolutions futures. François Allais laisse néanmoins filtrer un détail intéressant : « Nous proposons sur nos chalutiers une superstructure comprenant la timonerie et les locaux vie montée sur plots élastiques, comme c’est le cas sur les crew boats ». Une solution éprouvée donc, qui permet de réduire significativement le bruit et les vibrations, améliorant ainsi les conditions de travail.

 

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

(© ALLAIS - GROUPE EFINOR)

Chantiers Allais