Disp POPIN non abonne!
Défense
ABONNÉS

Actualité

Alseamar lance un nouveau tracteur sous-marin pour commandos et plongeurs

Défense

La société française Alseamar lance le Murène, un nouveau tracteur sous-marin. Conçu pour les missions d’assaut ou de reconnaissance des nageurs de combat, ce SLV (Subsea Light Vehicle) peut transporter un ou deux plongeurs équipés de leur matériel sur une distance de plusieurs dizaines de milles. Bénéficiant de l’expérience acquise par Alseamar depuis 10 ans dans le domaine des engins sous-marins habités, le Murène a été conçu par d’anciens nageurs de combat et des ingénieurs ergonomes. L’un des objectifs est de rendre les transits sous-marins confortables pour que les plongeurs soient dans les meilleures conditions lors des opérations.

Le système de navigation et de pilotage du Murène lui confère une très grande précision de positionnement grâce à une centrale inertielle, un DVL et un GPS. Un sondeur avant, ou un sonar selon le standard choisi, permet de détecter ou d’identifier tous types d’obstacles. Simple d’emploi et d’un faible coût de possession, le Murène peut être déployé depuis une embarcation ou les tubes lance-torpilles d’un sous-marin. A ce titre, l’engin ne mesure en mode stockage que 1.43 mètre de long pour 53 centimètres de large. Une fois déployé, notamment ses deux propulseurs, sa longueur passe à 2.44 mètres et sa largeur à 1.24 mètre.

 

 

Doté d’une double motorisation et d’une batterie à grande capacité, le Murène offre, selon Alseamar, des performances et qualités de pilotage bien supérieures à la concurrence.

Filiale du groupe Alcen, la société française, dont le siège est à Paris et les sites industriels à Toulon et Aix-en-Provence, est spécialisée dans le domaine maritime et travaille sur trois secteurs : Défense et Sécurité, Oil & Gas offshore, Océanographie et Protection de l’environnement marin. Forte d’une centaine de collaborateurs, dont plus de 50 ingénieurs et 30 techniciens supérieurs, son chiffre d’affaires était de 22 millions d’euros en 2017, pour moitié à l’export.

Dans le domaine des engins sous-marins destinés aux commandos, l’entreprise a déjà une longue expérience. Elle travaille notamment pour les forces armées françaises, dont elle assure depuis 7 ans le maintien en conditions opérationnelles et les modernisations de l’ensemble des propulseurs et tracteurs sous-marins.

 

Le SDV Coryphène (© DR)

Le SDV Coryphène (© DR)

 

Parmi les produits développés par Alseamar, on trouve notamment le Coryphène, un SDV (Swimmer Delivery Vehicle) de 6 mètres de long pour 1 mètre de diamètre capable d’emporter deux ou trois plongeurs équipés de leur matériel. Pouvant être déployé à partir de la côte, d’un navire de surface ou d’un sous-marin équipé d’un hangar de pont, ce propulseur humide est utilisé par les nageurs de combat pour effectuer des missions offensives, de renseignement et de logistique. Particulièrement apprécié pour ses performances, sa rusticité et sa simplicité d’emploi, le Coryphene est doté d’un système de navigation combinant une centrale inertielle, un lock doppler, un GPS et un sonar multifaisceaux, ce qui lui permet de réaliser des navigations avec une précision extrême. Propulsé par un moteur électrique « brushless » et alimenté par une batterie lithium-ion, il se déplace furtivement sur quelques dizaines de milles à une vitesse pouvant aller jusqu’à 8 noeuds.  

 

Plongeur à bord d'un Coryphène (© DR)

Plongeur à bord d'un Coryphène (© DR)

Euronaval 2018