Vie Portuaire
Alstom : Feu vert du comité d'entreprise pour le rachat des chantiers par Aker Yards

Actualité

Alstom : Feu vert du comité d'entreprise pour le rachat des chantiers par Aker Yards

Vie Portuaire

Les représentants des 3000 salariés des Chantiers de l’Atlantique ont donné leur accord, hier, à l’issue d’un Comité d’Entreprise dédié à la reprise de la branche marine d’Alstom par le groupe norvégien. La CFDT et l’entente CFTC, CFE-CGC, FO ont voté pour (6 voix). En revanche, la CGT, qui dénonce un bradage de l’entreprise et des menaces pour l’emploi, a voté contre (4 voix). Avant cette réunion, les différents syndicats avaient pris connaissance du rapport de l’expert mandaté par le CE et destiné à éclairer quelques zones d’ombre sur l’opération de rachat. Pour la CFDT : « En dépit du travail réalisé par les élus depuis le 04 janvier et malgré l'analyse de l'expert mandaté par le CE, des interrogations demeurent quant à ce rachat : En matière d'organisation, des re-positionnements de salariés sont à craindre : Lesquels et comment seront-ils gérés ? Quel est le réel fonctionnement de la société Aker ? Les business plans de Chantiers de l’Atlantique et Alstom Leroux Naval dans la nouvelle entité tout comme l'actuel business plan d'Aker s'avèrent inconnus. Les garanties financières de l'état français sont à ce jour en attente du décret d'application et de l'accord de Bruxelles. L'ensemble de ces questions nécessitera dès l'aboutissement du projet de nouvelles études ».

Regain d’activité espéré dans les mois à venir

Malgré ces interrogations, le syndicat, majoritaire depuis décembre, a approuvé le rapprochement en raison de son réalisme : « Le projet de rachat par Aker apparaît comme une des meilleures solutions (par l’) intégration de CAT et ALN au sein d'un groupe européen de construction navale puissant, par la mise en place d'une nouvelle société de droit français qui part avec une situation financière assainie dans un contexte commercial favorable, par les possibles synergies industrielles et transfert d’activité pour combler les creux de charge en production ». La CFDT espère que la diversification du groupe norvégien permettra à Saint-Nazaire de « sortir du mono-produit mono-client », c'est-à-dire uniquement du paquebot et seulement pour MSC. Enfin, face à une reprise prévisible des commandes de navires, les prochains contrats devront « permettre rapidement des embauches d'ouvriers voire de techniciens avec le maintien du statut social de l’entreprise », estiment les élus CFDT pour qui : « La priorité reste l’emploi et nous espérons que les mois à venir verront un regain d’activité sur les deux sites ».
Annoncé le 4 janvier dernier, l’alliance entre Aker yards et les Chantiers de l’Atlantique se traduira par l’achat de 75% du capital d’Alstom Marine pour 50 millions d’euros. Le groupe français pourra ensuite vendre, à partir de 2010, les 25 % restants pour une somme maximale de 125 M€. D’ici là, Patrick Kron s’est engagé à remettre sa filiale à flot, en injectant 300 M€ dans la nouvelle société franco-norvégienne. Le rapprochement doit intervenir fin mars, au moment de la publication des comptes 2005.

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)