Construction Navale
Alumarine : bateaux professionnels et plaisance, les deux piliers du chantier
ABONNÉS

Reportage

Alumarine : bateaux professionnels et plaisance, les deux piliers du chantier

Construction Navale

Il y a une décennie, le chantier ligérien Alumarine Shipyard quittait son site historique de Bouguenais, au sud de la Loire, pour s’implanter de l’autre côté et un peu plus en aval du fleuve, à Couëron. C’était il y a 11 ans, début 2009. Fondé en 1986 par Yannick Hérissé, récemment décédé, le constructeur spécialisé dans l’aluminium travaille d’abord sur son site historique de Port Lavigne à la réalisation de bateaux professionnels. Puis il y a le tournant du Douce France, qui avec ses 42 mètres est à sa livraison en 1998 le plus grand catamaran de croisière au monde. Alumarine se lance dans la plaisance avec ce bateau emblématique, dont l’armateur, Jean-Claude Borgel, finit par racheter le chantier. Ses ambitions dans ce domaine sont très grandes et, à la fin des années 2000, il décide de se lancer résolument sur le marché du yachting en créant un tout nouveau chantier à Couëron pour construire des bateaux allant jusqu’à 50 mètres. Mais les lourds investissements consentis pour y parvenir finissent par fragiliser gravement l’entreprise sur le plan financier, alors que les conséquences de la crise de 2008 se font durablement sentir sur le marché visé. En 2013, Alumarine, qui dispose de deux nefs modernes totalisant 2500 m², est finalement repris par le groupe Grand Large Yachting, dont la plaisance est le cœur de métier avec notamment les chantiers Allures Yachting et Garcia Yachts, implantés à Cherbourg. Grand Large s’intéresse aux compétences d’Alumarine en matière de chaudronnerie et notamment sa capacité à réaliser de grandes coques de catamarans. Cela offre au groupe des capacités de production supplémentaires qui lui permettent d’être plus souple et réactif, tout en laissant sa filiale de la région nantaise se redévelopper sur le marché des navires professionnels.

 

Le chantier, avec sa grande nef (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

Le chantier, avec sa grande nef (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La grande nef ouverte le 20 novembre (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU

La grande nef ouverte le 20 novembre (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Sept ans après ce changement de propriétaire, le chantier voit son activité reposer aujourd’hui sur ces deux piliers : les bateaux professionnels et la plaisance. Alors que ces dernières années Alumarine a beaucoup œuvré sur le premier marché, le second a pris plus récemment une part très importante, et même aujourd’hui cruciale pour le plan de charge de l’entreprise. « Ce marché constitue actuellement une part importante de notre activité. Nous travaillions en sous-traitance du groupe pour réaliser des coques destinées aux chantiers Allures Yachting et Garcia Yachts, ce qui nous donne de la visibilité pour les 18 prochains mois à ce jour », explique à Mer et Marine Paul Asquier, directeur général d’Alumarine Shipyard. Un « fond de cale » des plus appréciables par les temps qui courent. Dans le chantier de Couëron, la moitié de nef principale est occupée par une imposante coque de catamaran du type Explocat 52. C’est la troisième unité d’une série de voiliers de 16.95 mètres de long pour 8.2 mètres de large conçus par le bureau d’architecture nantais Pierre Delion.

 

Explocat 52 (© JEROME HOUYVET -

Explocat 52 (© JEROME HOUYVET - GARCIA YACHTS)

 

La coque du prototype avait déjà été réalisée par Alumarine, le second bateau étant intégralement  produit par Garcia, chez qui Alumarine expédiera la coque du troisième en vue de son armement et de son aménagement. Le bateau sera lancé en Loire le mois prochain puis remorqué vers Saint-Nazaire, où il sera ressorti de l’eau pour être posé sur une remorque de camion afin de rejoindre en convoi exceptionnel le chantier normand. La réalisation de trois autres coques d’Explocat 52 est ensuite prévue à Couëron, la prochaine livraison étant programmée pour la fin de l’été.

 

Alumarine Shipyard | Actualité du chantier de Couëron spécialisé dans l'aluminium