Construction Navale
Alumarine livre la nouvelle vedette corse des Phares et Balises

Actualité

Alumarine livre la nouvelle vedette corse des Phares et Balises

Construction Navale

Réalisée par le chantier Alumarine de Couëron, près de Nantes, l’Ile de la Giraglia vient d’être livrée à l’Armement des Phares et Balises. Cette nouvelle vedette est arrivée lundi 16 novembre à Bastia et a été mise à l’eau hier. Elle a réalisé le transit vers la Corse sur la remorque d’un camion. Le bateau a ainsi, été convoyé par la route jusqu’à Marseille, où il a embarqué vendredi dernier sur un ferry à destination de l’île de Beauté. A l'issue de derniers réglages et de la prise en main par son équipage, qui l’avait déjà testée lors des essais en Loire, la vedette devrait être opérationnelle la semaine prochaine, indique l’APB à Mer et Marine.

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Mise à l’eau le 13 octobre chez Alumarine, situé en bord de Loire, cette vedette en aluminium a été conçue par le bureau d’architecture Pierre Delion. Présentant un déplacement lège (bateau armé) de 12.8 tonnes, l'Ile de la Giraglia mesure 11.99 mètres de long pour une largeur maximale de 4.68 mètres et présente un tirant d’eau d’1.18 mètres, ce qui lui permettra d’évoluer tout près des côtes pour intervenir sur la signalisation maritime. Elle est équipée de deux moteurs diesels Volvo D6 de 300 cv chacun et deux hélices, lui permettant d’atteindre la vitesse de 20 nœuds à vide et 12 à pleine charge (les deux cuves à carburant peuvent contenir chacune 550 litres).

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les moteurs sont accessibles directement depuis le pont de travail (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les moteurs sont accessibles directement depuis le pont de travail (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Ce nouveau bateau offre un beau pont de travail de plus de 25 m² sur l’arrière, avec une grue Guerra d’une capacité de levage de 3.5 tonnes pour les opérations de manutention, notamment la mise en place, le retrait et l’entretien de bouées et autres balises installées en mer. Pour faciliter les manoeuvres et la circulation de l’équipage, le plan de pont est par ailleurs dégagé, avec une surface totale, plage arrière comprise, de 35.6 m². On notera que la plage arrière, conçue pour supporter des charges de près de 2 tonnes, est assez vaste pour accueillir une annexe. Elle dispose en outre de deux panneaux donnant directement accès aux moteurs, ce qui permet de faciliter la maintenance.

 

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

L’Ile de la Giraglia, qui remplace au sein de l’APB une vielle vedette éponyme déconstruite cet été, a été développée sur la base de précédentes réalisations d'Alumarine et Delion, en particulier la vedette San Ghjaseppu de transport de fret et de passagers livrée en Corse en 2018. Elle présente le même gabarit et adopte la même carène, avec cependant des modifications sur la voûte arrière, alors que les volumes et le plan de pont ont été adaptés aux missions de l’APB et la timonerie complètement retravaillée. Celle-ci comprend un poste de pilotage avec deux places assises, une table de carré avec banquettes et des strapontins permettant d’assoir jusqu’à 6 personnes.

 

La timonerie (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La timonerie (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le plafond et l'enacadrement des vitres sont recouverts d'un revêtement en liège (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le plafond et l'enacadrement des vitres sont recouverts d'un revêtement en liège (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

L’aménagement a été réalisé par la société Griffon, spécialisée dans les meubles, alors que Soliege a appliqué sur la tôle (plafond et support des vitres) un revêtement en liège projeté, qui contribue à l’isolation de la cabine tout en améliorant l’aspect visuel des zones traitées et donc le niveau de finition. On y trouve également dans la timonerie une cuisine équipée (four, frigo) et de nombreux rangements, alors des toilettes ont été aménagées au niveau inférieur, dans le compartiment avant, où sont également logés la réserve d’eau douce (170 litres) et le stockage des eaux usées (170 litres également). La coque compte deux autres compartiments, dont celui des moteurs.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Caisses à eau (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Caisses à eau (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

(© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Alumarine Shipyard | Actualité du chantier de Couëron spécialisé dans l'aluminium