Marine Marchande
Améliorer les systèmes de veille des navires

Actualité

Améliorer les systèmes de veille des navires

Marine Marchande

La marine marchande constitue une proie de choix pour les terroristes ou les pirates. Le recours des équipements de surveillance est donc regardé de près par les compagnies. « L'effet de surprise est le seul avantage de l'attaquant. C'est donc sur l'alerte que portent nos efforts et les recommandations de l'Organisation Maritime Internationale vont d'ailleurs dans ce sens. À l'heure actuelle, les moyens de détection des navires de commerce sont assez limités. Le radar n'est pas adapté à la détection de petites embarcations proches ; les jumelles demandent une vigilance de tous les instants, particulièrement rébarbative la nuit. À cela s'ajoutent les effets de masquage, dus aux superstructures ou à la cargaison », note Philippe Waquet, président d'Automatic Sea Vision (Sea On Line). La société a donc développé une solution basée sur l'utilisation de caméras thermiques offrant une vision de jour comme de nuit. « Un logiciel de détection automatique repère tout ce qui est sur l'eau et fait le tri entre ce qui est dangereux et ce qui ne l'est pas. L'alarme est 100 % efficace en cas d'attaque de pirates ».

Système SeaOwl   (© : V.NAVY)
Système SeaOwl (© : V.NAVY)

Filiale de V.Ships, premier gestionnaire mondial de navire, V.Navy s'est également lancé sur le marché. Le SeaOwl, qui est aussi proposé pour la surveillance des installations portuaires, combine la veille radar avec une caméra infrarouge panoramique. Afin d'augmenter la portée de détection et donc le délai de réaction face au danger, V.Navy a décidé d'ajouter une caméra optique à son système. A bord, le SeaOwl est subordonné au radar. Il utilise et reporte les informations du tracking (relèvement/distance/cap/vitesse) pour présenter le visuel recherché. Ainsi, en un clic de souris sur un écho de la console radar, l'opérateur peut vérifier sur les écrans répercutant les images de la caméra à quoi cet écho correspond visuellement. Les informations AIS sont ajoutées, ce qui permet d'effectuer un tri dans la vue globale du trafic maritime environnant. On notera que le navire n'a pas besoin d'être équipé en permanence. Pour les zones à risques, V.Navy dépêche une équipe de deux opérateurs qui embarque avec le matériel, effectue l'installation en moins d'une demi-heure et met en oeuvre le système durant le transit. En cas d'attaque, des moyens d'autodéfense non létaux, comme un système à ultrasons Long Range Acoustic Device (LRAD), peuvent être utilisés.

LRAD   (© : V.NAVY)
LRAD (© : V.NAVY)

HGH Systèmes Infrarouges, basée à Igny, en région parisienne, a également remporté plusieurs succès avec son système de surveillance Vigiscan. Alors que le domaine de la surveillance passive est en plein essor, notamment pour contrer les menaces asymétriques, HGH propose aux secteurs navals, offshores et portuaires un système de détection par caméra infrarouge panoramique. Cette caméra, qui tourne sur elle-même à la vitesse d'un tour par seconde, permet une vision à 360 degrés et un rafraîchissement quasi-instantané de l'image, avec une résolution de 12 méga-pixels. Il est donc possible de détecter, en temps réel, plusieurs menaces provenant de diverses directions. La caméra elle-même, qui peut être élevée à +20 et −20°, utilise la technologie de l'IR refroidi et a une sensibilité de 0.03 °C, augmentant considérablement la probabilité de détection d'un objet ou d'une personne à la mer. Une tête de nageur serait, ainsi, repérable à un kilomètre ! Les images sont ensuite retransmises vers le Central Opérations par protocole TCP/IP, éventuellement en format Mpeg et visionnées sur un simple ordinateur équipé d'un logiciel adapté. L'opérateur peut, alors, zoomer sur les zones de son choix, le système pouvant être configuré pour déclencher automatiquement des alertes.
Récemment, Vigiscan a été retenu pour équiper des frégates de la Marine nationale, une installation de ce type étant en cours d'étude pour d'autres bâtiments. Le système est également déjà opérationnel dans certains ports, comme celui de Busan, en Corée du Sud. On notera que la société rencontre également un beau succès dans le secteur terrestre. Elle a, ainsi, été retenue pour équiper l'aéroport d'Omaha, aux Etats-Unis, ainsi que des Forward Operating Bases (FOB) de l'US Army en Afghanistan.

La caméra Vigiscan   (© : HGH SYSTEMES INFRAROUGES)
La caméra Vigiscan (© : HGH SYSTEMES INFRAROUGES)

Sécurité maritime