Défense
Amiral Prazuck : « Notre défense commence au large »

Interview

Amiral Prazuck : « Notre défense commence au large »

Défense

Chef d’état-major de la Marine nationale depuis juillet dernier, l’amiral Christophe Prazuck ne s’était pas encore exprimé longuement dans les media. Dans cette interview accordée à Mer et Marine, le patron de la flotte française affiche ses priorités et donne sa vision de l’avenir. Opérations, renouvellement des équipements, ressources humaines… la marine, particulièrement sollicitée depuis plusieurs années pour des missions très variées, évolue dans un contexte géostratégique complexe, marqué par une instabilité internationale croissante et une dimension maritime de plus en plus importante. Avec en toile de fond une multiplication des menaces et un nombre toujours plus important de pays se dotant de forces navales et sous-marines, obligeant la France à maintenir une flotte robuste, globale et technologiquement en pointe, capable de défendre ses intérêts et ses territoires partout dans le monde.  

MER ET MARINE : Quelles sont vos priorités en tant que Chef d’état-major de la marine ?

AMIRAL CHRISTOPHE PRAZUCK : Le renouvellement, la régénération et la robustesse.

Le renouvellement de notre flotte de combat et de souveraineté. Il a débuté dans la première décennie du siècle et s’achèvera vers 2030 avec les livraisons de la cinquième frégate FTI et du sixième sous-marin Barracuda. D’ici là les Atlantique II comme les frégates La Fayette auront été rénovés, les patrouilleurs remplacés, les forces spéciales rééquipées. Il s’agit de renouveler des unités conçues dans les années 70 et de faire face aux menaces d’aujourd’hui. C’est une nécessité absolue.

La régénération de nos unités qui sont extrêmement sollicitées, bien au-delà des contrats opérationnels définis dans le Livre Blanc. Nous devons les faire durer jusqu’à leur remplacement. Les aléas techniques se multiplient et les moyens accordés aux unités et aux services chargés de leur maintien en condition opérationnelle doivent être à la mesure de notre niveau d’engagement.

La robustesse enfin de notre modèle des ressources humaines. Nos unités changent, nos métiers changent, les jeunes Français changent. Les exigences de la mer et des bâtiments de combat perdurent: absence de longue durée, autonomie, vie en communauté. Recruter les marins, les former, les conserver dans nos rangs, requièrent des efforts et de l’imagination. Chaque marin compte.

Quels seront, à votre avis, les grands enjeux navals et les principales menaces dans les années à venir ?

Mon enjeu principal, c’est l’engagement de la marine de combat qui est aujourd’hui extrêmement sollicitée et le restera durablement.

Elle l’est dans un environnement naval qui évolue avec des puissances mondiales et régionales qui développent leurs moyens (porte-avions, sous-marins, frégates), qui étendent leur rayon d’action en mer, qui mettent en œuvre des stratégies de déni d’accès, qui remettent en cause les règles internationales.

Nos unités et nos marins sont également lourdement engagés dans la protection du territoire national, comme dans la protection de nos intérêts dans nos zones économiques exclusives. Enfin, et surtout, nous assurons la permanence à la mer de la composante océanique de la dissuasion.

Durer, élever nos capacités opérationnelles pour faire face aux enjeux de puissance, aux enjeux de souveraineté maritime et aux enjeux de protection du territoire national, ce sont les défis de la marine dans les dix années à venir. Notre défense commence au large.

Quels sont les « points chauds » où la marine doit renforcer sa présence ? Les déploiements vers l’Asie et l’Arctique vont-ils continuer à se développer ? Pourquoi ?

Nos bâtiments de combat sont déployés depuis plusieurs années en permanence sur cinq théâtres.  Le modèle de l’ « arc de crise », établi en 2008 et confirmé en 2013, est pertinent : trois de nos cinq déploiements permanents (Golfe Arabo-Persique, Méditerranée orientale, Méditerranée centrale) s’y rattachent. L’Atlantique Nord requiert également une présence

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française