Marine Marchande
Analyse : Pavillon marchand et influence internationale

Analyse

Analyse : Pavillon marchand et influence internationale

Marine Marchande

Nous y sommes maintenant habitués, les chiffres relatifs à l'immatriculation des navires de commerce révèlent un état de fait paradoxal : quelques Etats, loin d'être les grandes puissances économiques de ce monde, s'affirment comme des puissances maritimes à travers le nombre de navires qu'ils immatriculent : Panama et Libéria, les deux premiers Etats d'immatriculation des navires, offrent leur pavillon à un tiers de la flotte mondiale (en tpl), tandis que, hasard des statistiques, la Grèce et le Japon, les deux premiers Etats armatoriaux, contrôlent un tiers de la flotte mondiale (en tpl). Ces déséquilibres entre les différents pays au regard de la quantité d'immatriculations amène la question de la qualité de ces diverses systèmes d'attribution du pavillon. S'impose alors concomitamment l'analyse de la réaction des Etats pour, d'une part, s'adapter à cette configuration persistante et, d'autre part, compenser les désordres qui peuvent en résulter. Les puissances maritimes traditionnelles ont ainsi mis en place différents mécanismes leur permettant de retrouver, en partie, leurs souveraineté et influence perdues.
Nos partenaires de l'Institut Supérieur d'Economie Maritime (ISEMAR) nous proposent leur analyse sur la question (*).

LIRE LA NOTE DE SYNTHESE DE L'ISEMAR SUR LES PAVILLONS

Voir la carte des principaux Etats de pavillon en 1977 et 2007
_______________________________________________

(*) L'Institut Supérieur d'Economie Maritime a été créé en 1997. Pole unique en France, l'ISEMAR est, à la fois, un centre de recherche, un formidable outil de collecte et de diffusion de l'information, ainsi qu'une structure de conseil, à destination des collectivités locales et des acteurs privés du monde maritime et portuaire. Soutenu par la ville de Saint-Nazaire, Nantes Métropole, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nantes Saint-Nazaire et l'Union maritime locale, L'ISEMAR, s'il reste ancré dans l'estuaire de la Loire, s'adresse à l'ensemble de la communauté maritime nationale et européenne.

- Plus d'informations sur le site de l'ISEMAR

- Ecoutez l'Interview de Paul Tourret, directeur de l'ISEMAR


Les analyses de l'ISEMAR