Marine Marchande
A.P. Moller-Maersk investit 12 milliards de dollars pour rester leader

Actualité

A.P. Moller-Maersk investit 12 milliards de dollars pour rester leader

Marine Marchande

« Nous sommes en train d'investir pour un futur passionnant et fort pour notre groupe et nos employés ». Le patron du groupe danois A.P. Moller-Maersk fait le bilan des investissements du premier semestre 2011 : 12 milliards de dollars d'investissements, exécutés ou engagés en seulement six mois. Une stratégie ambitieuse qui vise l'ensemble des activités du groupe. « Nous voulons renforcer nos positions sur les différents marchés et particulièrement sur les marchés émergents. Nous allons nous consacrer au développement de nos sept branches au sein des marchés du shipping et de l'industrie pétrolière ».
Les deux principales branches du groupe, les terminaux (APM) et le conteneur (Maersk Line) seront prioritaires et vont bénéficier d'investissements pour poursuivre leur croissance. « L'industrie du conteneur est toujours un marché en croissance, et Maersk Line continuera à en être le leader incontestable. Un service client performant ainsi qu'une flotte efficace et adaptée vont conforter et renforcer notre compétitivité. APM Terminals, de son côté, vise la place de leader mondial d'opérateur portuaire, et avec des croissances largement supérieures au marché, sera un acteur important de la réussite financière du groupe ».
Pour le secteur pétrolier, le discours est à peine moins conquérant : « La priorité, en matière d'investissements, ira à nos branches Maersk Oil (exploitation de plateformes offshores) et Maersk Drilling (activité de forage). Maersk Oil devrait stabiliser sa production d'ici 2014 puis progresser pour atteindre une production de 400.000 barils/jours. Les investissements resteront donc importants. Maersk Drilling a pour ambition de devenir un des leaders en matière de forage en eaux profondes et en conditions extrêmes ». Quant à Maersk Tankers (transport d'hydrocarbures), Switzer (remorquage) et Damco (logistique), ces branches bénéficieront de développements « en fonction des conditions du marché ». Enfin la branche Maersk LNG, qui « ne peut devenir un leader mondial », ne bénéficiera plus d'investissement, annonce le groupe danois.
Le retour sur investissement visé est de 10%, « dans la continuité de la tradition d'investissement du groupe ».

Maersk | Actualité du groupe maritime danois