Marine Marchande

Actualité

Appel à la grève aux Phares et Balises

Marine Marchande

Le syndicat CFDT de l'armement des Phares et Balises appelle à une grève le 10 novembre. Celle-ci vise en premier lieu à protester contre la suppression d'une enveloppe budgétaire de 180.000 euros allouée aux négociations salariales annuelles pour les 280 salariés, marins et officiers, de l'armement. Pour mémoire, ceux-ci travaillent à la signalisation maritime et à l'entretien des phares sur tout le littoral et sur les baliseurs basés dans les ports de Dunkerque, Brest, Lorient, Saint-Nazaire, Marseille, Ajaccio, Fort-de-France et Pointe-à-Pitre. Le syndicat rappelle que, malgré les restrictions budgétaires, «le travail reste toujours le même; les tempêtes se succèdent tous les ans sur le littoral, les ouvrages en mer subissent de graves avaries ainsi que la plupart de nos phares en mer qui ont été classés au patrimoine national maritime et alors que nous nous devons d'entretenir les joyaux de nos anciens».

Le mouvement entend également s'élever contre les réductions d'effectif consécutives à l'entrée en flotte du baliseur Atlantique, venu remplacer le Roi Gradlon et le Charles Babin. Cette reconfiguration de la flotte devrait mener à la suppression de 6 postes et davantage dans les 10 années à venir, puisque le syndicat avance le chiffre de 25 d'ici 2025, en raison de la réduction de la flotte des baliseurs. Enfin, les officiers des Phares et Balises entendent réclamer la récupération des heures supplémentaires, qui serait problématique depuis plusieurs années.

Il s'agit de la première grève depuis huit ans dans cet armement d'Etat.

 

Divers marine marchande