Défense
Appontage des drones : Nouveau contrat pour DCNS et Thales

Actualité

Appontage des drones : Nouveau contrat pour DCNS et Thales

Défense

DCNS et Thales se voient confier par la Délégation Générale pour l'Armement la seconde tranche du contrat d'étude amont « D2AD » sur des essais de démonstration du système de décollage, atterrissage et appontage automatique pour drones de type hélicoptère. Ces essais se dérouleront aux Etats-Unis, avec l'utilisation de l'AH-6U Little Bird, drone à voilure tournante de Boeing. Ces essais sur plateforme fixe ou en mouvement prépareront les essais d'appontages réels prévus mi-2011 sur un navire de la marine française. Cette étude pour drones à voilure tournante, notifiée fin 2008 par la DGA, s'inscrit dans le cadre des travaux de levée de risques des futurs programmes de drones tactiques pour la Marine Nationale et l'Armée de Terre. Ce système doit démontrer sa capacité à intégrer toutes les contraintes opérationnelles inhérentes aux décollages, atterrissages et appontages (discrétion, environnement, état de mer, ...)

Le drone Little Bird de Boeing (© BOEING)
Le drone Little Bird de Boeing (© BOEING)

Thales a la responsabilité du système d'atterrissage, du système de drone et de son asservissement sur une trajectoire ; DCNS a la charge de la prédiction des mouvements du navire, de la stratégie d'appontage et de la sécurisation de l'aéronef sur le pont d'envol. L'étude est divisée en trois tranches. La première tranche vient de se terminer avec l'élaboration des spécifications du système et de ses interfaces. La seconde tranche, notifiée début mai, lance les travaux de réalisation du démonstrateur et les essais au sol. La troisième tranche consistera à réaliser l'essai « final » d'appontage par mer forte (jusqu'à force 5) sur un bâtiment de la Marine nationale.

Naval Group (ex-DCNS) Thales