Divers
Après Delmas, la CMA-CGM est intéressée par le britannique CP Ships

Actualité

Après Delmas, la CMA-CGM est intéressée par le britannique CP Ships

Divers

Né il y a quatre ans de la scission du groupe Canadien Pacifique, le transporteur maritime CP Ships, basé en Grande-Bretagne et côté à la Bourse de Toronto, pourrait être repris dans les prochaines semaines. L’armement, qui exploite 81 navires, a confirmé que des négociations étaient en cours, entraînant une hausse de 4,26% de son titre et portant sa valeur boursière à près de 1,9 milliards de dollars. Pour le magazine Trade Winds, au moins 6 acheteurs potentiels étaient intéressés par une acquisition totale ou partielle de CP Ships mais, selon le Financial Times, seuls deux groupes resteraient en lice. Le journal londonien parle du chinois China Shipping group mais aussi du français CMA-CGM (5ème transporteur mondial), qui a déjà annoncé en juin la reprise de son compatriote Delmas. Le mouvement de concentration dans le secteur du transport maritime semble donc se poursuivre. Ainsi, le leader du marché, Maërsk-Sealand, a lancé la reprise de la compagnie néerlandaise Royal P&O Nedlloyd et de ses 156 porte-conteneurs. Le projet d’acquisition, annoncé en mai, a reçu le feu vert du commissaire européen à la concurrence. L’offre de Maërsk est estimée à 3,4 milliards de dollars canadiens et, si elle est acceptée, permettrait au groupe de conserver un important leadership. En revanche, l’italo-suisse MSC, serait talonné, voir même dépassé par la CMA-CGM si cette dernière mettait la main sur CP Ships. En attendant la livraison des nouveaux navires commandés par MSC, le Français, né de la fusion de la Compagnie Générale Transatlantique et des Messageries Maritimes deviendrait le 2ème transporteur mondial avec 315 navires.

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français