Science et Environnement
Après deux ans d'immersion, le data center Microsoft analysé

Actualité

Après deux ans d'immersion, le data center Microsoft analysé

Science et Environnement

Deux ans sous l’eau. Microsoft avait immergé un data center enfermé dans une capsule étanche au large des Orcades (Ecosse), sur le site d’essais de l’European Marine Energy Center (EMEC, servant aussi pour des hydroliennes), le 1er juin 2018. Le module de 12 mètres de long (40 pieds) par près de 3 de large conçu par Naval Group, fort de son expérience sur les sous-marins, dans le cadre du projet Natick de Microsoft Research reposait par 40 mètres de fond. A l’intérieur, 12 racks abritant 864 serveurs pour une capacité de stockage de 27,6 pétaoctets, et un système alimenté par des énergies renouvelables (le réseau des Orcades est alimenté à 100% par l’éolien et le solaire). Objectif : profiter de l’environnement marin pour consommer moins d’énergie en refroidissant naturellement les serveurs. Pendant ces deux années, les performances et la fiabilité des serveurs ont été testés et