Science et Environnement
Après la Minerve, le DSSV Pressure Drop de passage à La Seyne

Actualité

Après la Minerve, le DSSV Pressure Drop de passage à La Seyne

Science et Environnement

Après avoir conduit les dernières plongées sur l’épave du sous-marin français Minerve, les 1er et 2 février, le navire de recherche DSSV Pressure Drop a fait une brève escale en rade de Toulon la semaine dernière. Il est resté 48 heures dans la forme des anciens chantiers de La Seyne-sur-Mer, avant de mettre le cap vers la Grèce.

 

Le D

Le DSSV Pressure Drop lors de son passage à La Seyne (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Construit en 1985 à Tacoma, aux Etats-Unis, ce navire de 68 mètres de long pour 13 mètres de large et 2500 tonnes de déplacement en charge est l’ancien USNS Indomitable (T-AGOS-7), un bâtiment de surveillance acoustique océanique de la marine américaine qui était armé par le Military Sealift Command. Il faisait partie d’une série de 17 navires formant la classe Stalwart. Dans la cadre de de la lutte anti-sous-marine contre la flotte soviétique, ces unités avaient été conçues pour collecter des informations acoustiques grâce à un sonar remorqué passif SURTASS.  Les besoins déclinant avec la fin de la guerre froide, ces navires ont été progressivement désarmés, cédés à d’autres marines ou convertis pour d’autres usages. L’Indomitable fut ainsi équipé dans les années 90 d’un radar de surveillance SPS-49 pour contribuer à la lutte contre le narcotrafic dans le golfe du Mexique et aux Caraïbes. Fin 2002, il quitte finalement l’US Navy et le MSC pour être transféré dans la flotte de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), qui a armé d’autres unités du type Stalwart (Vindicator, Assertive, Adenturous Titan, Capable et Relentless).

Après transformation en navire océanographique, l’ex-Indomitable est remis en service en 2003 au sein de la NOAA sous le nom de McArthur II. En 2014, il est désarmé et, trois ans plus tard, est racheté par Caladan Oceanic LCC, groupe de recherches sous-marines de l’américain Victor Vescovo, un ancien officier de marine ayant fait fortune dans les fonds de placement. Rebaptisé DSSV Pressure Drop, le navire est adapté pour la mise en œuvre du sous-marin biplace Limiting Factor, spécialement construit pour Vescovo, qui le pilote lui-même. Un engin de 12.5 tonnes capable de plonger jusqu’à 11.000 mètres grâce à sa coque en titane. Offrant une autonomie de 16 heures, le sous-marin est doté de différents équipements scientifiques, dont un sondeur permettant de cartographier les grands fonds marins. Mis en œuvre par le DSSV Pressure Drop, le Limiting Factor a été engagé en 2018/2019 dans la Five Deeps Expedition, visant à effectuer des plongées abyssales dans cinq océans : fosses de Porto Rico (où il a plongé à 8376 mètres), des Sandwich du sud (7434 m), de Java (7192 m) et des Mariannes (10.952 m), ainsi que dans l’Arctique, au large du Svalbard (5550 m).   

 

Mise à l'eau du sous-marin Limiting Factor lors des plongées sur l'épave de la Minerve (© MARINE NATIONALE - AXEL MANZANO)

Mise à l'eau du sous-marin Limiting Factor lors des plongées sur l'épave de la Minerve (© MARINE NATIONALE - AXEL MANZANO)

Mise à l'eau du sous-marin Limiting Factor lors des plongées sur l'épave de la Minerve (© MARINE NATIONALE - AXEL MANZANO)

Mise à l'eau du sous-marin Limiting Factor lors des plongées sur l'épave de la Minerve (© MARINE NATIONALE - AXEL MANZANO)