Marine Marchande
Après l'Amoco, 40 ans d’évolution dans la sécurité maritime en Bretagne

Focus

Après l'Amoco, 40 ans d’évolution dans la sécurité maritime en Bretagne

Marine Marchande

C'était il y a 40 ans. Le 17 mars 1978, au lever du jour, les Brestois sont assaillis par une odeur pestilentielle de pétrole. La cause ? L’Amoco Cadiz, le pétrolier à la gueule de requin transportant 220.000 tonnes de pétrole brut et 3000 tonnes de fioul de propulsion, s'est échoué la veille au soir en pleine tempête. Le drame a eu lieu à quelques centaines de mètres seulement de Portsall, localité de la commune de Ploudalmézeau sur la côte nord-ouest finistérienne. La Bretagne s’apprête à connaître la plus grave pollution maritime de son histoire.

 

La proue du pétrolier, à l'allure menaçante, émerge d'une mer recouverte de pétrole. (

La proue du pétrolier, à l'allure menaçante, émerge d'une mer recouverte de pétrole. (© MARINE NATIONALE)