Croisières et Voyages
Après Montoir, le Celebrity Infinity a retrouvé l’Anthem of the Seas à Gibraltar

Actualité

Après Montoir, le Celebrity Infinity a retrouvé l’Anthem of the Seas à Gibraltar

Croisières et Voyages

Venu jeudi dernier dans l’estuaire de la Loire pour rapatrier 130 membres d’équipage indiens du Celebrity Apex, livré en mars par les Chantiers de l’Atlantique mais toujours immobilisé à Saint-Nazaire faute d’activité, le paquebot Celebrity Infinity, qui arrivait des Etats-Unis, a repris la mer le soir même. Le navire n’est finalement pas passé par Southampton mais a mis le cap directement vers la Méditerranée. Il a réalisé ce week-end une escale technique à Gibraltar, où il a retrouvé l’Anthem of the Seas, qui a lui aussi traversé l’Atlantique et est également mobilisé pour rapatrier des personnels indiens de la compagnie Royal Caribbean International, filiale comme Celebrity Cruises du groupe américain RCCL. Les deux navires ont appareillé hier de Gibraltar pour traverser la Méditerranée. Début mai, RCI avait annoncé que la destination finale de l’Anthem of the Seas serait Goa, où il devrait arriver début juin. La compagnie avait décidé de ramener chez eux ses membres d’équipage indiens du fait que l’Inde avait fermé ses frontières aux rapatriements, à l’exception de ceux par voie maritime. L’Infinity a reçu la même mission avec les personnels indiens de Celebrity Cruises, sa destination finale étant également Goa. Les deux paquebots vont donc faire le voyage ensemble, avec avant d’arriver des escales d’avitaillement. Ils devrait d’ailleurs selon leur AIS passer par le Pirée à la fin de cette semaine. Le port grec qu'un autre paquebot de la compagnie, le Celebrity Constellation, a quitté le 21 mai. Celebrity Cruises avait annoncé précédemment qu'elle comptait débarquer à Athènes les membres d'équipage philippins et indonésiens du Constellation afin de les rapatrier grâce à des avions affrétés. 

 

Le Celebrity Infinity (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Celebrity Infinity (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Alors que les compagnies de croisière ont cessé leur activité en mars en raison de la pandémie de coronavirus, le rapatriement du personnel des paquebots se révèle extrêmement complexe. Des dizaines de milliers de membres d’équipage doivent rentrer chez eux (dont 60.000 sur 90 navires présents dans les eaux américaines mi-mai). Cependant, les possibilités par voie aérienne sont très réduites depuis deux mois. Plusieurs milliers de membres d’équipage ont pu regagner leur domicile au moyen de vols affrétés par les compagnies, mais les capacités sont très insuffisantes. Faute de mieux, et alors que la situation se dégrade sur certains navires, où les personnels sont à bout de nerf, les armateurs ont décidé de mobiliser une partie de leur flotte pour assurer les rapatriements, avec suivant les destinations des navires dédiés où les personnels sont rassemblés en fonction de leur nationalités. Des transits ont ainsi été organisés de l’Australie vers l’Asie, ainsi qu’entre les Etats-Unis, l’Amérique latine, l’Europe et l’Asie. L’opération, mise en place début mai, a néanmoins pris beaucoup de retard. Car elle demeure très compliquée puisqu’au-delà des autorisations diplomatiques nécessaires pour des milliers de ressortissants, il faut organiser des transferts entre navires afin de regrouper les nationalités, avec là aussi la nécessité de composer avec les autorités locales pour pouvoir mener des transbordements entre les bateaux.

Pour ce qui est de RCCL, Royal Caribbean International a annoncé le mois dernier que la compagnie mobiliserait l’Harmony of the Seas et le Liberty of the Seas pour ramener chez eux, depuis les Etats-Unis et les Caraïbes, les membres d’équipage philippins. Ils sont actuellement en route pour la Barbade après avoir appareillé le 23 mai de Port Canaveral pour le premier et de Miami pour le second.

L’Explorer of the Seas et l’Enchantment of the Seas doivent quant à eux s’occuper des Indonésiens (les navires sont  actuellement en attente devant la Barbade), alors que les personnels caribéens et sud-américains ont été embarqués sur le Rhapsody of the Seas et l’Adventure of the Seas. Après être passé au Belize, le premier est en route pour Panama alors que le second est arrivé en Jamaïque après une escale en République dominicaine.

Les Freedom of the Seas, Empress of the Seas et Majesty of the Seas doivent quant à eux traverser l’Atlantique pour ramener à la maison des personnels européens.  Le premier est toujours en attente à la Barbade, alors que les deux autres sont partis le 19 mai des Bahamas pour rejoindre Southampton, où leur arrivée est prévue début juin.

Pour Celebrity Cruises, RCCL a mutualisé les navires de RCI dédiés aux rapatriements. Une grande partie des personnels se retrouvent donc sur les paquebots cités précédemment.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Royal Caribbean