Défense
Après réparations, le Tourville rejoint le porte-avions Charles de Gaulle

Actualité

Après réparations, le Tourville rejoint le porte-avions Charles de Gaulle

Défense

Le porte-avions français a retrouvé sa frégate anti-sous-marine. Rentrée à Toulon la semaine dernière suite à des problèmes sur son sonar remorqué, le Tourville a remis le cap sur le groupe aéronaval (GAN). L'avarie, qui concernait le Système de Lutte Anti-Sous-Marine (SLASM), a nécessité une intervention à quai, menée par une équipe de DCN Brest. A l'issue d'essais concluants, le bâtiment a pu reprendre la mer. En attendant, la protection anti-sous-marine du porte-avions français a été assurée par un sous-marin nucléaire d'attaque, non pas le Casabianca, mais l'Améthyste. Le « Casa », qui a nécessité le remplacement de sa ligne d'arbres en janvier, rejoindra le groupe en mer Rouge, après le passage du canal de Suez par le Charles de Gaulle, prévu le 22 février. L'escorte du bâtiment est assurée, en dehors d'un SNA et du Tourville, par la frégate Cassard, le destroyer espagnol Blas de Lezo et le bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne. La frégate anti-sous-marine Dupleix, qui appareillera de Toulon le 27 février, ralliera le GAN mi-mars.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française