Marine Marchande
Après sa collision avec un chalutier, le Waasmunster a quitté Le Havre

Actualité

Après sa collision avec un chalutier, le Waasmunster a quitté Le Havre

Marine Marchande

Deux jours après être entré en collision avec le bateau de pêche français Gros Loulou, le transporter belge de GPL Waasmunster a quitté Le Havre dimanche 17 juillet. Le navire de 174 mètres de long et 37.500 tonnes de port en lourd, reparti à vide, était entré vendredi dans le port du Havre.

L’abordage s’était produit dans la zone de mouillage du port normand, le jour même, à 4 heures du matin. Alors que le chalutier avait pu rallier Port-en-Bessin, le Waasmunster signalait une voie d’eau, maîtrisée mais empêchant le navire d’appareiller. En début de matinée, des plongeurs du chasseur de mines français Croix du Sud, présent dans le secteur, ont été hélitreuillés à bord et ont constaté une brèche de 50 par 70 centimètres sous la ligne de flottaison du gazier. Ils ont alors posé une plaque d'obturation magnétique pour couvrir la voie d'eau.

 

 

Entrée dans le port du Havre vendredi (

Entrée dans le port du Havre vendredi (© FABIEN MONTREUIL)

Entrée dans le port du Havre vendredi (

Entrée dans le port du Havre vendredi (© FABIEN MONTREUIL)

 

Après avoir débuté le pompage de l’eau ayant pénétré dans le navire, il a été décidé de l’amener dans le port du Havre. Le remorqueur VB Gascogne a été chargé de maintenir le gazier, escorté par le Croix du Sud et la vedette de surveillance maritime Pavois, qui assurait la sécurité du plan d’eau, ainsi que l’Abeille Liberté, dépêchée préventivement sur zone par la préfecture maritime. Le convoi est arrivé à bon port en fin d’après-midi.

Après le déchargement de la cargaison de GPL, la brèche sur la coque du Waasmunster est repassée au-dessus de la ligne de flottaison. Le navire a mis le cap vers le port belge de Flessingue en vue d’être réparé.

 

Accidents, pollutions Port du Havre