Défense
Après un an de travaux, le Charles de Gaulle sort de bassin

Actualité

Après un an de travaux, le Charles de Gaulle sort de bassin

Défense

Le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle a quitté sa cale sèche, à Toulon, le 22 août. Le bâtiment avait débuté son premier arrêt technique majeur l'été dernier et sera de nouveau opérationnel au printemps 2009. D'ici là, le chantier va se poursuivre avec de nombreux essais, notamment au niveau de la propulsion. Durant cet arrêt technique, mené par DCNS, les deux coeurs nucléaires du porte-avions ont été rechargés et deux nouvelles hélices installées. Bien que légèrement plus lourd, avec 42.500 tonnes de déplacement en charge, le navire devrait pouvoir atteindre la vitesse maximale de 27 noeuds. Outre la propulsion, le « CDG » a bénéficié d'importants travaux au niveau de ses installations aéronautiques et des soutes à munitions. Il s'agit en effet de préparer la mise en oeuvre des Rafale au standard F3 et des nouveaux armements associés (ASMP-A, AASM...) L'électronique du bord a, de même, été totalement révisée ou modernisées, à l'image du système de transmission par satellite Syracuse III, qui a remplacé le Syracuse II.

 (© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

 (© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

 (© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française