Marine Marchande
Aquarius : l’Italie demande sa saisie préventive

Actualité

Aquarius : l’Italie demande sa saisie préventive

Marine Marchande

Le parquet de Catane, en Sicile, vient de demander la saisie préventive de l’Aquarius, navire de SOS Méditerranée, toujours bloqué à quai à Marseille, faute de pavillon. Cette demande intervient dans le cadre d’une enquête sur le traitement des déchets déchargés par l’Aquarius dans différents ports italiens à la suite de ses opérations de sauvetage. Le procureur italien annonce soupçonner le bateau d’avoir fait passer 24 tonnes de déchets potentiellement toxiques (constitués de restes alimentaires, vêtements des rescapés ou encore déchets médicaux) pour des déchets classiques. Plusieurs comptes bancaires italiens de Médecins Sans Frontières, partenaire de SOS Méditerranée, ont également été placés sous séquestre. L’ONG médicale a décidé de faire appel de ces décisions.

Difficile de ne pas voir ici la suite du bras de fer engagé par le gouvernement italien, et notamment son ministre de l’Intérieur Mattéo Salvini, avec les ONG venant au secours des migrants en Méditerranée. MSF dénonce une « mise en oeuvre dans l’unique but d’empêcher les actions médicales et humanitaires en Méditerranée ». SOS Méditerranée réfute « catégoriquement toute accusation de participation à des activités illégales. L'Aquarius a toujours suivi des procédures rigoureuses dans ses activités portuaires, qui n'avaient pas été remises en question par les autorités jusqu'alors ». « Face à une nouvelle attaque pour des motifs politiques, nous attendons des autorités françaises qu'elles fassent preuve de clairvoyance dans la mise en œuvre de cette décision », ajoute-t-elle.