Divers
Archipel de Molène : Découverte de pièges à poissons préhistoriques

Actualité

Archipel de Molène : Découverte de pièges à poissons préhistoriques

Divers

Des images radars pour mesurer l’étendue du plateau rocheux de l’archipel de Molène et sa densité d’algues marines ont permis de détecter de mystérieuses traces sous-marines. Après plusieurs plongées sur les sites en question, l’hypothèse de pièges à poissons vieux de plusieurs milliers d’années est privilégiée.

À l’analyse rigoureuse des clichés, les chercheurs ont décelé des lignes inconnues, des grands traits de plusieurs dizaines de mètres et jusqu’à 200 m de longueur pour les plus imposantes d’entre elles. Il a fallu effectuer des plongées spécifiques pour lever le mystère. Plusieurs hypothèses avaient été évoquées. Mais les premières plongées ont consolidé la piste de pièges à poissons érigés à l’époque où le niveau de la mer était moins important.

Situées autour de 5 000 ans avant notre ère, ces constructions humaines font aujourd’hui l’objet de recherches archéologiques poussées entre Brest et Paris. Ces grands bassins laissaient probablement rentrer l’eau de mer et les poissons qui, à marée descendante, restaient piégés. Comment fonctionnaient-ils précisément ? Les plongées nous renseigneront-elles sur leur utilisation précise ? Trouvera-t-on d’autres vestiges à proximité ?

À pieds secs entre les îles

L’intérêt annexe de cette découverte réside dans l’estimation de la hauteur d’eau à l’époque de la fabrication, et du fonctionnement de ces pièges à grande échelle. À quoi ressemblait l’archipel il y a 6 000 ou 7 000 ans ? On imagine que les îles et îlots d’aujourd’hui étaient davantage reliés et que l’on progressait à pied sec entre les roches sous-marines ou émergentes d’aujourd’hui. La présence de ces murs immergés témoigne également des fluctuations du niveau de la mer selon les époques, et permet de revenir aujourd’hui sur la problématique de l’accélération des effets du réchauffement climatique.


Un article de la rédaction du Télégramme