Offshore
Arctic Sunrise: Les 30 militants, dont un Français, en garde-à-vue en Russie

Actualité

Arctic Sunrise: Les 30 militants, dont un Français, en garde-à-vue en Russie

Offshore
Le brise-glace Arctic Sunrise, de l’organisation environnementaliste Greenpeace, est arrivé dans la matinée de lundi dans le port sibérien de Mourmansk. Il avait été remorqué par les garde-côtes depuis la mer de Pechora, dans l’océan Arctique, avec ses 30 membres d’équipage retenus à bord. Le navire avait été arraisonné par les forces spéciales russes le 18 septembre dernier après que des militants aient grimpé à bord d’une plateforme de Gazprom.
Les militants de Greenpeace ont été transférés en détention provisoire dès leur arrivée à quai. Le quai d’Orsay a confirmé qu’un Français se trouvait parmi eux. La justice russe a annoncé vouloir ouvrir une information judiciaire pour piraterie, infraction pour laquelle les prévenus encourraient jusqu’à 15 ans de prison. Cependant, Vladimir Poutine, s'exprimant lors du sommet sur l’Arctique qui se tenait hier, a déclaré que les militants, s’ils « avaient violé le droit international », ne devraient néamoins « pas être poursuivis pour piraterie ».
 
Greenpeace Arctique et Antarctique