Offshore
Arctique : échanges musclés entre les militants de Greenpeace et les forces russes

Actualité

Arctique : échanges musclés entre les militants de Greenpeace et les forces russes

Offshore
La tension s’est encore ravivée hier entre les militants de Greenpeace et les garde-côtes russes. Des coups de feu auraient été tirés en direction de l’Arctic Sunrise, le navire de l'organisation environnementale actuellement en campagne dans le grand Nord pour protester contre l’exploitation pétrolière. Ces tirs seraient consécutifs à la tentative de cinq militants de monter à bord de la plateforme Prirazlomnaya de Gazprom, dans la mer de Pechora. Deux d’entre eux ont réussi à l’atteindre, malgré l’arrosage à la lance à incendie. 
Cet incident fait suite à un autre, fin août, qui a vu l’Arctic Sunrise contraint de faire demi-tour alors qu’il voulait entrer dans le passage du Nord-Est pour s’approcher d’un navire sismique en prospection pour le compte de les groupes pétroliers Rosneft et ExxonMobil.
 
 
 
Les militants se font encercler par les gardes-côtes (GREENPEACE)
Les militants se font encercler par les gardes-côtes (GREENPEACE)
 
 
 
Tentative d'escalade de la plateforme (GREENPEACE)
Tentative d'escalade de la plateforme (GREENPEACE)
 
 
 
Greenpeace Arctique et Antarctique