Energies Marines
Areva et Gamesa vont fusionner leurs activités dans l’éolien offshore

Actualité

Areva et Gamesa vont fusionner leurs activités dans l’éolien offshore

Energies Marines

Créer un champion européen et un acteur mondial de premier plan dans le secteur de l’éolien offshore. C’est la volonté du groupe français Areva et de l’Espagnol Gamesa, qui ont annoncé hier leur intention de créer une coentreprise qu’ils détiendront chacun pour moitié. Des négociations exclusives ont débuté en ce sens, l’accord définitif devant être entériné dans les prochains mois. « En choisissant de créer avec Gamesa un champion européen dans l’éolien en mer, Areva  joue un rôle clé dans la consolidation déjà engagée du secteur et confirme son ambition de long terme dans le domaine des énergies renouvelables », explique Luc Oursel, président du directoire du groupe français. Le patron de Gamesa, Ignacio Martin,  estime pour sa part que la coentreprise « ouvrira la voie à la création d’une société leader, à la pointe des technologies éoliennes offshores et dotée d’un savoir-faire dans l’ensemble de la chaîne de valeur de l’énergie éolienne ».

 

 

Mise en commun de l’ingénierie, de l’outil industriel et des contrats

 

 

Alors que le secteur de l’éolien en mer est en plein développement, notamment en Europe, les deux industriels comptent jouer la carte des synergies dans les domaines de l’expertise, de la R&D, de l’industrialisation et, disent-ils, de l’application en mer des « bonnes pratiques » développées dans l’éolien terrestre.

Areva et Gamesa ont prévu, au sein de la nouvelle société, de mettre en commun leurs contrats commerciaux, leurs personnels, leurs technologies et leurs outils industriels. Il s’agit pour Areva des usines allemandes de Bremerhaven (assemblage d’éoliennes) et de Stade (fabrication de pales), ainsi que la future usine du Havre (assemblage d’éoliennes et fabrication de pales) qui sera construite dans le cadre notamment du développement du champ éolien de Saint-Brieuc. Gamesa, de son côté, apportera les technologies de forte puissance applicables à l’éolien en mer, la plateforme de 5 MW et le prototype d’éolienne Arinaga ainsi que ses compétences en matière d’ingénierie, d’opération et de maintenance liées à l’éolien en mer. De plus, la coentreprise conclura un accord d’approvisionnement privilégié avec le groupe espagnol pour certains composants clés.

 

 

La nouvelle éolienne de 8 MW (© AREVA)

La nouvelle éolienne de 8 MW (© AREVA)

 

 

Des machines de 5 et 8 MW

 

 

La coentreprise poursuivra la commercialisation de la turbine M5000 d’Areva, une machine de 5 MW éprouvée avec notamment 120 exemplaires installés en mer du Nord et une centaine d’autres prévus au large des Côtes d’Armor, sur le parc de Saint-Brieuc. Alors qu’une nouvelle génération d’éolienne de 5 MW doit être rapidement développée en s’appuyant sur les technologies de forte puissance de Gamesa, les deux partenaires comptent  accélérer le développement de la future turbine de 8 MW récemment dévoilée par Areva. 

Energies Marines Renouvelables Energie éolienne