Energies Marines
Areva quitte l’éolien offshore

Actualité

Areva quitte l’éolien offshore

Energies Marines

Le conseil d’administration d’Areva a autorisé hier la vente de la participation de 50% du groupe français dans la co-société Adwen à son partenaire espagnol Gamesa. Cette transaction - chiffrée à 60 millions d’euros - signe de facto la sortie d’Areva du marché de l’éolien offshore dans lequel il était entré à la fin des années 2000 sous l’impulsion de l’Etat, actionnaire majoritaire. Le groupe, quasiment en faillite, va désormais prendre le nom d’Areva NewCo et va voir son activité recentrée autour de la filière nucléaire.

L’annonce de la vente des parts d’Adwen avait été annoncée dès le mois de juin. Deux candidats à la reprise s’étaient manifestés : General Electric, récent repreneur des activités énergie d’Alstom et Gamesa, qui a, à ce moment-là, annoncé la création d’une société commune avec Siemens, leader incontesté du marché européen. C’est l’offre de Gamesa-Siemens qui aurait donc rapidement eu la préférence.

Gamesa va donc devenir entièrement propriétaire d’Adwen, qui a 127 éoliennes à son actif. Le groupe espagnol va pouvoir conserver le bénéfice d’un prêt de 230 millions d’euros consenti par Areva à Adwen. Areva possède deux usines en Allemagne, produisant des éoliennes offshore de 5 MW et où 700 personnes travaillent. Le groupe avait également remporté, aux côtés d’Engie et d’Iberdrola, trois appels d’offres pour les futurs champs éoliens français représentant 186 éoliennes.

Quant à la construction de deux usines au Havre, annoncée en 2012, les repreneurs auraient fait savoir qu'ils honoreraient les engagements d'Areva. « Gamesa a connaissance des engagements souscrits par Adwen au titre des appels d'offres portant sur les installations éoliennes de production d'électricité en mer en France métropolitaine. Ces engagements resteront portés par Adwen », explique Areva. Le projet dépendra néanmoins du lancement effectif des projets éoliens français, pour lesquels les décisions finales d'investissement n'ont toujours pas été prises. 

Energies Marines Renouvelables