Marine Marchande
Armateurs de France : « Il ne faut pas que cette crise soit plus que conjoncturelle »

Interview

Armateurs de France : « Il ne faut pas que cette crise soit plus que conjoncturelle »

Marine Marchande

L’épidémie de Covid-19 est désormais considérée comme une pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui s’inquiète de « niveaux alarmants de propagation ». Évidemment, cette crise, qui a d’abord touché la Chine, affecte le transport maritime. Chez les armateurs français, comme ailleurs, l’inquiétude monte. Explications avec Jean-Marc Lacave, délégué général d’Armateurs de France, contacté hier par Mer et Marine. 

MER ET MARINE : Ce jeudi matin, le secrétaire d’Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, recevait les acteurs des transports maritimes et fluviaux. Jean-Marc Roué, président d’Armateurs de France, était présent. De quoi a-t-il été question et quel message avez-vous fait passer ?

JEAN-MARC LACAVE : C’était un état des lieux de la situation secteur par secteur. Il a été question des aspects purement sanitaires, notamment la protection des équipages et des personnels des entreprises, la contribution à la lutte contre la propagation du virus. Ensuite, il y avait toute la dimension économique, l’impact sur les entreprises elles-mêmes qui commencent à souffrir. Dans le domaine du transport maritime, on a pu montrer qu’on était assez largement impactés pour des raisons d’exploitation immédiate, par exemple la relève des équipages dans les ports à travers le monde,

Coronavirus | Toute l'actualité Covid-19 dans le secteur maritime