Marine Marchande
Armateurs, transporteurs et logisticiens dénoncent les grèves dans les ports

Actualité

Armateurs, transporteurs et logisticiens dénoncent les grèves dans les ports

Marine Marchande

Armateurs de France et la fédération des entreprises de transport et de logistique de France (TLF) ont réagi, hier, après la grève qui a perturbé durant trois jours les ports hexagonaux et le mouvement qui paralyse depuis une semaine les terminaux pétroliers de Marseille-Fos. Alors que la fédération nationale des ports et docks CGT conteste des modalités d'application de la réforme portuaire, les deux organismes patronaux ont manifesté leur « incompréhension face à la situation », compte tenu disent-ils « des nombreuses avancées et accords obtenus en particulier en termes de garanties sociales ». Armateurs de France et TLF déplorent la « très mauvaise image de marque donnée par ces mouvements, y compris dans le secteur traditionnellement épargné des navires à passagers ». Ils craignent des conséquences économiques graves à court terme et, à moyen terme, pour l'avenir des ports français et des entreprises qui en dépendent. A cette occasion, armateurs, transporteurs et logisticiens ont rappelé leur attachement à la réforme portuaire engagée en 2008 par le gouvernement. Selon eux : « Cette réforme est indispensable pour inscrire les ports français dans la compétition européenne et devenir des courroies de transmission fiables entre la croissance mondiale et l'économie française. Il est urgent qu'elle aboutisse ».

Divers Ports