Construction Navale
Asenav va construire un navire d’expédition pour l’Antarctique

Actualité

Asenav va construire un navire d’expédition pour l’Antarctique

Construction Navale
Croisières et Voyages

Le chantier chilien Asenav (Astilleros y Servicios Navales) de Valdivia va réaliser un navire de croisière d’expédition spécialement conçu pour les navigations en zones polaires, en particulier l’Antarctique. Livrable en 2019, le Magellan Explorer a été commandé par la société Minke Shipping Company et sera exploité par Antarctica XXI au travers d’un affrètement long terme. Cet opérateur chilien, basé à Punta Arenas, est spécialisé dans les voyages sur le continent blanc, où il achemine ses clients par avion avant de les faire embarquer sur l’un de ses deux navires, l’Hebridean Sky (90 mètres, 100 passagers) et l’Ocean Nova (73 mètres, 72 passagers), construits en 1991 et 1992. Une formule qui plait beaucoup puisqu’elle évite les désagréments du passage de Drake, tout en offrant des vues aériennes spectaculaires du canal de Beagle et de la péninsule antarctique. Evidemment, on ne parle pas du bilan carbone…

 

Le futur Magellan Explorer (© : ASENAV)

Le futur Magellan Explorer (© : ASENAV) 

 

Long de 90.7 mètres pour une largeur de 16.2 mètres et un tirant d’eau de 4.3 mètres, le futur Magellan Explorer affichera une jauge de 4900 GT. Doté d’une coque renforcée pour la navigation dans les glaces (PC6), il sera équipé de deux moteurs MAN développant 3440 kW, sa vitesse étant de 14 nœuds. Armé par 60 membres d’équipage, le navire comptera 42 cabines de 20 à 40 m², avec une capacité de 70 passagers par départ. Il y aura à bord un grand salon d’observation, une salle à manger pouvant accueillir tous les passagers en un seul service, deux salles de conférences, une boutique, une salle de sport, un Spa et un espace extérieur protégé permettant d’organiser des barbecues. Le design des espaces intérieurs a été confié au cabinet chilien Enrique Concha & Co.

Concernant Asenav, on rappellera que ce n’est pas la première fois que le chantier réalise un navire d’expédition. Après le Stella Australis (89 mètres, 210 passagers) en 2010, il livrera d'ailleurs l’an prochain le Ventus Australis à la compagnie chilienne Cruceros Australis, spécialisée dans les croisières en Patagonie.

 

Le Stella Australis (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE)

Le Stella Australis (© : MER ET MARINE - KEVIN IZORCE) 

Arctique et Antarctique