Défense
Aster 30 : Après les échecs de 2009, le problème est réglé

Actualité

Aster 30 : Après les échecs de 2009, le problème est réglé

Défense

Après avoir procédé à deux tirs simples à partir des frégates Andrea Doria et Forbin les 25 mai et 1er juin, la Direction Générale de l'Armement a réalisé avec succès, le 17 juin, à un tir en salve de deux missiles Aster 30 lancés depuis la barge britannique Long Bow, positionnée au large de l'île du Levant (centre DGA Essais de Missiles). Ces nouveaux essais ont été réalisés suite à deux échecs enregistrés lors de précédents tirs, en 2009. Ces ratés avaient donné lieu à d'importantes expertises pour en déterminer la cause. Les investigations ont permis de conclure que le système d'armes n'était pas en cause, mais qu'il y avait un problème mineur sur la munition. Ce problème tenait aux deux capots situés de chaque côté du missile. Attachées à la cellule, ces « gouttières » ont pour fonction de protéger le câblage reliant l'autodirecteur du missile (sur le haut de l'engin) aux gouvernes situées à sa base (les câblages ne passent pas dans le corps du missile). Or, à l'issue des tests réalisés l'an passé, il est apparu qu'à grande vitesse, l'air entrait dans le capotage et faisait monter la température, voire arrachait le capotage.

Tir d'Aster 30 (© : DR)
Tir d'Aster 30 (© : DR)

Tir d'Aster 30 (© : DR)
Tir d'Aster 30 (© : DR)

Tir d'Aster 30 (© : DR)
Tir d'Aster 30 (© : DR)

Tir d'Aster 30 (© : DR)
Tir d'Aster 30 (© : DR)

Les gouttières, qui étaient donc sous-dimensionnées, a été redéfinies par les experts de MBDA (concepteur et fabriquant du missile) et de la DGA, avec des caractéristiques de robustesse et de rigidité plus importantes. Ainsi, même à grande vitesse, l'étanchéité est assurée. Les essais menés en mai et juin sur les frégates Horizon franco-italiennes et à partir de la barge Long Bow (destinée à valider le système qui sera embarqué sur les destroyers britanniques du type 45), ont permis d'entériner les modifications. « La réussite de ces tirs permet de valider les solutions apportées par MBDA sur certaines pièces du missile ayant rencontré des défauts de fabrication. Cette série de tirs de quatre missiles Aster 30 confirme la capacité des frégates françaises Horizon Forbin et Chevalier Paul à mettre en oeuvre leur système d'armes principal et à assurer très prochainement leur mission de défense antiaérienne », assure la DGA.
Ainsi, le Forbin, tête de série du programme, va bientôt pouvoir être admis au service actif, suivi dans la foulée par son cadet. Pour mémoire, chaque frégate est équipée de 32 missiles Aster 30, auxquels s'ajoutent 16 missiles Aster 15 (tous à lancement vertical).
Il convient également de noter que la résolution du « problème Aster 30 » allait bien au delà des frégates franco-italiennes, ainsi que des Britanniques (qui partagent le système d'armes). L'enjeu était également très important à l'export, le missile Aster devant conserver sa crédibilité et sa réputation de fiabilité, toute faiblesse étant, évidemment, immédiatement exploitée par la concurrence, notamment américaine.

Tir d'Aster 30 depuis le Forbin (© : DGA)
Tir d'Aster 30 depuis le Forbin (© : DGA)

Tir d'Aster 30 depuis la barge d'essais Longbow (© : MBDA)
Tir d'Aster 30 depuis la barge d'essais Longbow (© : MBDA)

Tir d'Aster 30 depuis le Forbin (© : MBDA)
Tir d'Aster 30 depuis le Forbin (© : MBDA)

Les frégates franco-italiennes du type Horizon (© : MARINE NATIONALE)
Les frégates franco-italiennes du type Horizon (© : MARINE NATIONALE)

MBDA | Toute l'actualité du missilier européen