Défense
Astrium va étudier le remplacement du système Syracuse III

Actualité

Astrium va étudier le remplacement du système Syracuse III

Défense

La Direction Générale de l’Armement a confié à Astrium une étude portant sur les options de remplacement du système français de communications militaires par satellite Syracuse III, développé par Thales et Alenia Space. Ce système, qui équipe notamment 54 bâtiments de la Marine nationale et dont les deux derniers satellites ont été lancés en 2005 et 2006, doit être remplacé par un nouveau programme, Comsat NG, dont la mise en service est prévue en 2019. Par rapport à son prédécesseur, Comsat NG fournira, outre les capacités de communication en bande X de Syracuse III, de nouvelles capacités en bande militaire Ka et en bande UHF.  

Dans le cadre du contrat notifié par la DGA, les équipes d’Astrium vont examiner les besoins militaires et proposer un éventail d’options en termes d’architecture technique mais aussi en termes de partenariats innovants et de coopérations industrielles. Les résultats de l’étude Comsat NG devraient permettre au ministère français de la Défense de lancer la phase d’élaboration du nouveau système satellitaire début 2013. « Les équipes d’Astrium les plus expérimentées seront mobilisées pour identifier avec la DGA les solutions les plus adaptées pour les forces armées, et ce, au moindre coût pour l’Etat français », assure Eric Béranger, président d’Astrium Services.

 

Antenne Syracuse III sur le Charles de Gaulle ( Photo : MARINE NATIONALE)

Antenne Syracuse III sur le Charles de Gaulle ( Photo : MARINE NATIONALE)

 

Leader européen des technologies spatiales et spécialiste des satellites de communication géostationnaires, le groupe, filiale d’EADS, rappelle qu’Astrium Services travaille déjà avec le ministère français de la Défense. Depuis 2005, il fournit notamment une gamme de services de télécommunication par satellites aux forces armées françaises, dans le cadre de la convention ASTEL passée avec la DIRISI, la direction interarmées en charge de la mise en œuvre opérationnelle des satellites militaires de télécommunication. Depuis 2008, Astrium fournit également des services de communications personnelles - appelés « Escale des Armées » (précédemment, Passerel) - qui permettent à quelque 5000 militaires français déployés en opérations extérieures de rester en contact avec leurs proches. Par ailleurs, la DGA a confié en 2008 à Astrium Services le projet Telcomarsat, un système de communications navales par satellite pour la Marine nationale. « Astrium Services a ainsi développé une solide expertise en France, et se situe aujourd’hui aux avant-postes en matière de technologies IP Satcom pour les solutions sol et services de télécommunications, dans un spectre de fréquences toujours plus élargi, depuis les bandes Ku/C et L jusqu’à la bande Ka. En outre, Astrium Services fournit des services de communication militaire par satellite aux forces armées les plus modernes du monde, notamment allemandes, américaines, britanniques, canadiennes et à l’OTAN ».

Pour mémoire, Astrium conçoit et assemble en France, à Toulouse, les satellites de type Eurostar, dont quatorze sont actuellement en cours de fabrication, ainsi que les satellites basés sur la nouvelle plateforme Alphabus, dont le premier est en phase finale d’essais.

Astrium Marine nationale