Vie Portuaire
Atlantic Open Feeder : « Tout dépend des armateurs et chargeurs »

Actualité

Atlantic Open Feeder : « Tout dépend des armateurs et chargeurs »

Vie Portuaire

Un nouveau service de transport conteneurisé doit voir le jour cet hiver entre La Rochelle, Brest, Le Havre. Et peut être ensuite Montoir. Cette initiative est portée par le groupe Navitrans, allié pour l’occasion au Grand Port  Maritime de La Rochelle au sein d’une société commune : Atlantic Open Feeder, détenue à parité par ses actionnaires.

Connexion directe avec le grand hub havrais

L’objectif est de relier chaque semaine les trois ports afin de permettre à de nombreuses marchandises de transiter par voie maritime en lieu et place du camion. Il s’agit notamment d’offrir, pour le Sud-Ouest et la Bretagne, une connexion directe avec le grand hub maritime havrais, où les marchandises pourront être transbordées depuis et vers les porte-conteneurs affectés aux grands services océaniques qui desservent la planète. «Le projet est pertinent, le besoin est là et tout le monde a envie que cela se fasse », explique Rodolphe Tortora, président de Navitrans.

Des engagements fermes attendus pour lancer le service

Mais pour se lancer dans l’aventure, le groupe français a, au-delà des encouragements et promesses, besoin de contrats : « Tout dépend des armateurs et chargeurs. Le financement du service et les aspects opérationnels sont actés. Il faut maintenant que nous ayons des engagements fermes car un opérateur ne peut pas y aller tout seul ».

L’intégration de Montoir à l’étude

Navitrans est d’autant plus prudent sur le sujet qu’il avait été justement, faute d’engagements suffisants, contraint d’abandonner un précédent projet en 2014. Celui-ci prévoyait alors une ligne entre Brest, La Rochelle et Nantes (Cheviré). Le port ligérien qui pourrait d’ailleurs être intégré à la nouvelle ligne proposée par Atlantic Open Feeder. « Nous voulons être ouverts à tous les marchés et Montoir a également sa pertinence. Son ajout au service est à l’étude, sous réserve là aussi d’engagements de la part des clients ». L’intégration de Bordeaux dans la boucle n’est en revanche pas prévue, le terminal du Verdon étant considéré comme trop proche de La Rochelle pour qu’une telle décision soit pertinente. Une escale supplémentaire poserait de plus le problème du maintien de la fréquence hebdomadaire de la ligne.

Services logistiques complémentaires

Alors que la nouvelle ligne doit ouvrir « fin 2015, début 2016 », les industriels, chargeurs et réceptionnaires peuvent non seulement confier à Atlantic Open Feeder des volumes à transporter, mais également faire appel à des services complémentaires de logistique porte à porte opérés par Navitrans.

Un navire de moins de 800 EVP

Un petit porte-conteneurs de moins de 800 EVP sera exploité sur le service mais son nom n'est pas encore connu. « Le choix du bateau et le dimensionnement du service dépendront des besoins des acteurs locaux », précise Rodolphe Tortora. 

Port de La Rochelle Port de Brest Port du Havre Port de Nantes Saint-Nazaire