Défense
Atlantique : Les recherches se poursuivent après la disparition de l'A330 d'Air France

Actualité

Atlantique : Les recherches se poursuivent après la disparition de l'A330 d'Air France

Défense

D'importants moyens aériens et navals sont mobilisés pour retrouver l'A330 d'Air France qui s'est abîmé en mer ce lundi matin en plein Atlantique. L'avion, qui avait décollé de Rio de Janeiro n'a jamais atteint Paris, disparaissant sans laisser de trace alors qu'il volait dans le « Port au noir », à plus de 500 kilomètres des côtes brésiliennes. Son dernier message date de 4H15 du matin. Il transportait 216 passagers, dont 61 Français, et 12 membres d'équipage. Dès que la disparition de l'Airbus fut connue, des moyens de secours ont été dépêchés. Les Brésiliens ont fait décoller plusieurs appareils pour tenter de localiser l'A330. La France a fait de même, en envoyant l'Atlantique 2 de l'aéronautique navale prépositionné à Dakar, au Sénégal. L'avion de patrouille maritime a décollé vers midi. Un autre ATL2 devait se joindre aux recherches, de même qu'un Falcon 50M, lui aussi de la marine. Plusieurs navires sont également engagés. Ainsi, la frégaté légère furtive Guépratte, déployée dans le golfe de Guinée dans le cadre de la mission Corymbe, a été déroutée vers le lieu présumé de l'accident. Enfin, la France a demandé l'aide des Etats-Unis, pour que ceux-ci mettent à disposition des secours leurs moyens de surveillance satellitaires.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française