Défense
Atlas Elektronik et Thales choisis pour le CMS des corvettes allemandes

Actualité

Atlas Elektronik et Thales choisis pour le CMS des corvettes allemandes

Défense

Le consortium « FüWES K 130 », regroupant Atlas Electronik et Thales Deutschland, a été choisi pour fournir le système de combat des cinq nouvelles corvettes allemandes de type K130 (classe Braunschweig).  La commande de ces dernières a été avalisée le 21 juin 2017 par le parlement allemand. Elles font suite à cinq premières unités du même type, mises en service entre 2008 et 2013. Concrètement, les deux industriels vont produire le système de combat pour les corvettes 6 à 10 et mettre à jour les logiciels équipant les unités 1 à 5) Le système de combat sera similaire à celui de la première tranche, avec un soin particulier apporté à la cybersécurité. Atlas sera principalement responsable de la partie logicielle et Thales de la partie sécurité informatique. Le contrat prévoit aussi la livraison d’un centre de tests et d’entraînement à Wilhelmshaven.

 

La corvette Magdeburg (© BUNDESWEHR)

La corvette Magdeburg (© BUNDESWEHR)

 

Longues de 89 mètres pour une largeur de 13.3 mètres et un déplacement de 1840 tonnes en charge, les K130 de première génération mettent en œuvre quatre missiles NSM, deux systèmes surface-air RAM, une tourelle de 76mm et deux canons de 27mm. Elles peuvent aussi recevoir des drones aériens (plateforme pour un hélicoptère de classe 10 tonnes, mais un hangar trop petit pour une telle machine), des essais ayant été réalisés avec le Camcopter S-100 de Schiebel. Leur équipement électronique est conséquent, avec un radar de veille TRS-3D, deux conduites de tir optroniques Mirador et des moyens de guerre électronique (détecteur de radar, intercepteur de transmissions, lance-leurres MASS), l’ensemble des senseurs et de l’armement étant gérés par un système de combat CWCS. Armés par un équipage de 65 marins, ces bâtiments peuvent atteindre la vitesse de 26 nœuds et franchir 2500 milles à 15 nœuds.

Leur construction, répartie entre trois chantiers (Nordseewerke, Lürssen et Blohm + Voss), a été marquée par d’importantes difficultés techniques et un retard important (3 à 6 ans). Les cinq prochaines corvettes doivent être mises en service à l’horizon 2023. Elles seront cette fois-ci construites par TMKS, Lürssen et le chantier de Kiel German Naval Yards (propriété d’Iskandar Safa).